12 février : la plus grosse grève enseignante à Saint-Maur depuis des années

La réforme Peillon sur les rythmes scolaires n’a pas fini de faire du bruit, et j’espère qu’elle ne sera jamais mise en place. A Saint-Maur, au regard des chiffres qui sont annoncés on devrait avoir la plus grosse grève jamais vue dans la ville ! Des écoles entières en grève, des écoles quasi-totalement en grève, c’est à peu près ce qui est prévu sur toute la ville. J’espère que la ville arrivera à mettre en place le Service Minimum d’Accueil, pour les familles, tellement le nombre d’écoles concernées est important. Aujourd’hui la Pie, les Mûriers, Bled, Diderot, Champignol, Cavell, Parc-Est, et bien d’autres, sont déjà annoncées comme totalement en grève ou presque.

Le mouvement touche uniquement les écoles publiques, car seules les écoles publiques sont concernées par la réforme des rythmes scolaires. Dans les écoles privées chaque école est libre de ses horaires et donc peut appliquer ou non la réforme. A Saint-Maur les écoles ont déjà annoncé qu’elles ne la mettraient pas en place l’an prochain, et ne sont pas motivées pour le faire ensuite, comme la majorité des écoles privées de France.

Pour les écoles publiques, c’est la mairie qui est maitre d’oeuvre du dispositif. N’étant pas prêts pour 2013, la ville a déjà demandé une dérogation pour reporter en septembre 2014. Mais je suis inquiet, car quand je lis le dernier Saint-Maur infos, je vois que le maire ne prévoit pas du tout de s’opposer à cette réforme qui ne repose sur aucune expérimentation, aucune concertation réelle, n’est pas financée, pas organisée, et fait désormais l’unanimité contre elle. Je regrette qu’une fois encore, il n’écoute ni les parents, ni les enseignants. Depuis toujours il est pour l’école le mercredi matin, sujet qui nous a toujours opposé, et donc il faut s’attendre à ce qu’il insiste pour mettre en place cette réforme; alors même, que lorsque l’on regarde le projet actuel, le bon sens des élus devrait être de refuser cette réforme, et de se mobiliser. Sylvain Berrios, notre nouveau député a déjà eu l’occasion de rappeler au premier ministre, dans l’hémicycle, le manque total de concertation avec les parents, les enseignants et les élus.

Pour ma part, bien que n’étant pas un fan des grèves enseignantes, je pense que la mobilisation du mardi 12 février, et les suivantes, car il y en aura d’autres, sont totalement fondées, et je leur apporte mon total soutien. Il ne s’agit pas seulement ici de défendre le temps de travail des enseignants, bien que dans cette réforme ils sont totalement perdants, car ils doivent travailler plus, pour gagner pareil. Il s’agit bien de réagir face à une vision totalement faussée de l’école d’un ministre et de syndicats, qui n’osent pas aller au fond des choses du problème de l’école. Au global cette réforme ne changera en rien le temps scolaire des enfants, sauf à leur rallonger des heures à l’école sans rallonger les heures pour faire le programme. Cette réforme va couter environ un milliard d’euros par an aux contribuables français, dont plus de la moitié seront pris sur les budgets des communes puisqu’elles doivent improviser à leurs frais un encadrement éducatif. De plus, cette réforme va faire du mal au monde associatif en supprimant les activités organisées le mercredi matin. Tout cela sans que les bases essentielles d’une réforme soient mises en place. On nous compare aux autres pays en regardant uniquement des heures et des jours travaillés, sans regarder les formations, la sélection, le salaire, les programmes, le fonctionnement des écoles.  C’est aussi stupide que de comparer des voitures sur des couleurs, sans regarder les moteurs qui sont dedans.

Je soutiens donc totalement l’action des enseignants, je sais qu’une partie des élus de cette ville les soutiens également, je sais que le nouveau député sera actif sur ce sujet pour faire entendre la voix des enfants, des enseignants, des parents et des collectivités. Pour Saint-Maur, cette réforme contre laquelle le maire ne semble pas s’opposer entrainera un coût d’un million d’euros par an environ… Vu les finances de la ville, je pense qu’on a autre chose de plus important à faire pour nos écoles et nos enfants. Cela représente par exemple le coût d’un préau dans toutes les écoles élémentaires de la ville chaque année…

13 comments on “12 février : la plus grosse grève enseignante à Saint-Maur depuis des années

  • Julien , Direct link to comment

    Donc à la base de la réforme se trouve la durée des journées d’école des enfants parmi les plus longues du monde occidentale…et la baisse du niveau global de l’école française…

    La réponse (et la demande de nombreux parents que je rencontre au quotidien) logique est donc de raccourcir les congés d’été parmi, là aussi, les plus longs…
    Et dans le même temps de reconsidérer le rôle et la place de l’école et des enseignants dans la société…

    Tout le monde s’accorde à dire que 2 mois de congés d’été (à minima) font perdre les apprentissages, voire regresser, et que le mois de septembre est quasi perdu à remettre en route la machine….

    Mais non ! Pour lutter contre cela ! Apporter des réponses ! La seule réponse apportée est le travail du mercredi matin ! Ce qui ne résout rien sur la densité des semaines, au contraire, on rajoute une demi-journée….

    Et rien sur le rythme de la semaine car des « chrono biologistes », des « spécialistes du rythme de l’enfant » on en trouve qui disent tout et son contraire….

    Rien sur le contenu, sur le rythme, sur le statut des enseignants…Ah si ce sont fainéants réfractaires au changement….Très bien comme communication de la part du ministre pour permettre à l’école et ses personnels de reprendre une place centrale dans la société…

    D’ailleurs à part le ministre et la FCPE (qui est à l’initiative de cette réforme rappelons-le !) qui sont pour, on trouve très peu de personnes pour les suivre….
    Dans les écoles de saint-maur le rejet est général de la part des parents, des parents d’élèves aussi (PEEP et FCPE…)…

    Et puis effectivement il n’y a rien de plus urgent, rien de plus important aujourd’hui dans notre société pour justifier que cette réforme soit menée tambour battant, sans un brin de concertation avec les acteurs de la vie scolaire, de la vie civile, bref un impact en dominos considérables…mais tout cela représente un lobby tellement moindre que celui du tourisme…Ah le courage politique est bien mort…

  • denau , Direct link to comment

    Le meilleur rythme scolaire pour nos enfants n’était il pas celui d’avant la réforme de 2008 ?
    Dans ce cas revenons y.
    Il faut savoir assumer ses erreurs.

  • Jean-François Le Helloco , Direct link to comment

    @ denau : rien ne prouve actuellement que les enfants réussissent moins bien qu’avant… L’erreur de la dernière fois à été d’enlever les jours sans revoir la base du problème éducatif. Là on veut les rajouter exactement de la même manière. Donc AUCUN bénéfice pour les enfants.

  • jfvc , Direct link to comment

    à vrai dire ce problème est insoluble tant que seul les politiques décideront….plutôt que les 2 camps s’affrontent en alternance avec grèves,réformes,contre réformes…il faudrait faire un grenelle de l’aducation avec parents,éducateurs ,syndicats,enseignants,élus,acteurs sociaux…..et réformer tout le système en concertation et en se dotant d’outils d’évaluations publics !
    Là on va vers une nième grève pour rien,et seuls enfants et parents qui travaillent en subiront les néfastes conséquences….jusqu’à la prochaine réforme !

  • sphinx , Direct link to comment

    Je ne comprends toujours pas pourquoi les enseignants ne font pas école mardi. Si la matinée choisie est le samedi, on revient comme il y a 10 ans, en sus, ils finissent plus tôt.
    Vraiment, manifester pour cela, autant manifester contre le recrutement prévu de milliers de profs.
    Certes il y a d’autres urgences comme réforme mais manifester pour éviter de retourner à la situaiton d’il y a une dizaine d’année alors qu’à l’époque cela avait également été fait sans concertation.
    Non ce sont les mairies qui devraient manifester car on « transfert » un cout de l’EN aux municipalités.

  • denau , Direct link to comment

    Quand je dis précédemment :
    « Le meilleur rythme scolaire pour nos enfants n’était il pas celui d’avant la réforme de 2008 ?
    Dans ce cas revenons y.
    Il faut savoir assumer ses erreurs. »

    Je veux bien dire revenir aux cours le samedi matin.

  • lavarenien , Direct link to comment

    je suis allé en école publique de la maternelle au cm1 à alfortville. pendant toute cette période, j’ai subi comme beaucoup le lavage de cerveau socialiste organisé par l’éducation nationale, le nivellement par le bas, l’amateurisme, le fonctionnarisme, et le polpotisme ambiant. normal pour une ville de gauche me direz vous.
    Devant le désastre de la déséducation nationale, mes parents (merci à eux) m’ont mis en école privé. le choc. rien à voir, fini les courbettes au tsar autoproclamé mitterrand, fini les greves pour ces nantis.
    C’est nous salariés du privé qui devons encore une foi supporter les jérémiades de ces fonctionnaires aisés? marre, plus que marre de ces gens qui travaillent 9 mois de l’année et sont gracement payés pour le nombre d’heures travaillées.
    Et là on remet ça? peut être que flamby pourra promener son dromadaire dans la cour des écoles pour amuser les moutons. euh pardon les enfants.

  • Jean-François Le Helloco , Direct link to comment

    @ Lavarenien : Cette réforme, contre laquelle les enseignants se mobilisent, est mauvaise. Mauvaise par de nombreux points pour les enfants, pour les familles, pour les enseignants et pour tous les habitants car va coûter une fortune aux mairies et à l’Etat. En plus, avec le Service Minimum d’Accueil dans les écoles, les familles qui le souhaitent peuvent déposer leurs enfants à l’école et il y aura une « garderie » d’assurée et remboursée par l’Etat à la ville. Donc regardez bien le projet, voyez ce qu’il comporte et si vous le trouvez bon alors défendez-le, si ce n’est pas le cas, soyez heureux comme moi et d’autres de voir la mobilisation massive des enseignants.

  • lavarenien , Direct link to comment

    Cela vous rappellera peut être quelque chose :

    Moi salarié du privé, si je fais la grève je suis licencié
    Moi salarié du privé, si je travaille 40 heures je suis payé 35
    Moi salarié du privé, je ne peux pas travailler 28 heures payées 35
    Moi salarié du privé, je n’ai pas 3 mois de vacances
    Moi salarié du privé, je ne peux pas passer un tiers de la journée en salle des profs à boire le café
    Moi salarié du privé, je ne bénéficie pas des largesses des syndicats
    Moi salarié du privé, si je suis syndiqué je suis licencié
    Moi salarié du privé, je dois payer mon électricité, mon gaz et mon train
    Moi salarié du privé, si on me demande de travailler le samedi je ne peux pas manifester
    Moi salarié du privé, si je manifeste c’est pendant mon temps libre
    Moi salarié du privé, quand je gagne 10 euros, j’en donne 5 pour les salariés du public
    Moi salarié du privé, je ne bénéficie pas de 13eme 14eme ou 15eme mois
    Moi salarié du privé, je ne bénéficie pas de la largesse d’un comité d’entreprise
    Moi salarié du privé, quand j’arrive en retard ou pas du tout à cause des salariés du public, je ne suis pas payé
    Moi salarié du privé, quand les salariés des transports publics font grève je dois marcher ou prendre un jour de congé ou payer une nourrice
    Moi salarié du privé, je n’ai pas pour obsession mes avantages
    Moi salarié du privé, si je pars à la retraite à 55 ans c’est de ma poche
    Moi salarié du privé, je dois cotiser à un tas de trucs inutiles
    Moi salarié du privé, quand je reçois ma feuille d’impôt je me dis que les salariés du public sont bien trop payés

  • Sphinx , Direct link to comment

    On voit bien la différence en nombre de commentaires en un article d’information ou de fond non purement politicien et deux portant sur « le maire » ou autre.
    10 fois moins de commentaires !
    Mais sans doute plus de « qualité » dans les articles qui vont sans doute fleurir, vu que le maire actuel ne se présentera pas l’an prochain (il hésite à soutenir son premier adjoint) il n’y a donc plus de raison de lui consacrer des articles, vu que critiquer la municipalité actuelle, c’est plus critiquer sylvain B que Nicolas C ou autre (quoi que deux autres candidats déclarés sont toujours à la mairie).
    spx

  • Le Curieux , Direct link to comment

    .@ Sphinx
    Si je comprends bien, le seul intérêt de ce BLOG est de « démolir » Henri PLAGNOL.
    Il fallait donc systématiquement tout critiquer par principe (sans savoir pourquoi).
    Je pense que tous avait compris la stratégie depuis longtemps.
    Maintenant qu’Henri PLAGNOL ne se présente pas (selon vos dires) on peut louer ce qui est fait pour que cela bénéficie à un autre (sans savoir pourquoi).
    Belle conception de la démocratie !
    Sylvain BERRIOS mérite mieux comme soutien que d’être l’instrument de haines et de rancœurs.

  • lavarenien , Direct link to comment

    Malheureusement M Plagnol est le reflet de bon nombre de politiciens énarques ou normaliens qui n’ont aucune expérience de la vie courante des citoyens.
    Nos bons politiciens plaigne le pdg de renault qui, le pauvre se voit amputé d’une bonne partie de son salaire. il ne gagnera plus que 28000 euros par jour… l’aumone quoi.
    Pour la moitié je veux bien diriger renault, de toute façon pour vendre des carcasses aussi cheres que les allemandes je peux pas faire pire. mais je m’écarte du sujet. la révolte/révolution est en marche.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *