400 élèves de Saint-Maur allument les flammes de l’espoir…

Flammes de l'espoir

En rentrant en RER mardi soir, certains d’entre-vous ont peut être été surpris de voir des centaines de petites flammes allumées dans le cimetière Rabelais. Ce sont près de 400 enfants de CM1 et CM2 nos écoles qui sont venus les allumer mardi après midi, accompagnés de leurs enseignants, à l’initiative du Souvenir Français, en partenariat avec l’Education Nationale, et en présence de nombreux élus de la ville de Saint-Maur.

Pour ces enfants c’était parfois la première visite dans ce cimetière militaire où l’on peut remarquer de nombreuses tombes de soldats “morts pour la France”. L’entretien de ces tombes et de milliers d’autres en France est fait par cette association. le Souvenir Français gère chaque année l’entretien et la rénovation de plus de 130.000 sépultures et de 200 monuments en France et à l’étranger.

Les bougies du souvenir allumées par les enfantsNos petits saint-mauriens ont allumé les flammes de l’espoir en souvenir de ceux qui sont morts pour notre liberté et dans l’espoir que leur souvenir nous aide tous à ne pas reproduire ces erreurs du passé.

Devant le monument aux plus de 800 noms de Saint-Mauriens morts pendant la guerre de 14-18, auxquels s’ajoutent ceux de la guerre de 1939-1945 et des autres conflits, les élèves ont fait entendre la voix de l’avenir en chantant l’hymne européen et la Marseillaise. Un moment émouvant…

Avant ces chants, André Kaspi, maire adjoint en charge du patrimoine historique et également historien, a rappelé aux enfants l’importance du souvenir de cette guerre qui a fait tant de morts (900 par jour en moyenne). Le Maire, Henri Plagnol a insisté, comme il l’a refait ce matin lors des cérémonies du 11 novembre où certains enfants étaient à nouveau présents, sur la chance pour les enfants de vivre dans un pays en paix dans une Europe en paix.

Cet événement est l’occasion, en plus de saluer l’implication de l’éducation nationale et des enseignants qui ont œuvré à ce rassemblement sans précédent dans notre ville, de saluer le travail quotidien fait par les bénévoles du Souvenir Français.

Le Souvenir FrançaisLe Souvenir Français est une association née à la fin de la guerre de 1870 pour perpétuer la mémoire de ceux qui sont “Morts pour la France”.  C’est en effet après cette guerre, douloureuse pour la France qui perd une partie d’elle-même, que Xavier NIESSEN, professeur alsacien, a la volonté de manifester le refus du nouvel ordre prussien en Alsace et en Lorraine, de prouver l’attachement indéfectible des Alsaciens et des Lorrains, dans leur majorité, à la Patrie française. Il estime, avec raison, que le culte des morts pour la France et l’entretien de leurs tombes peuvent et doivent constituer le trait d’union capable de conserver dans les esprits le sentiment d’unité nationale. Ainsi sont nés les monuments aux morts que l’on retrouve dans chaque ville et village de France.

Le Général de Gaulle saluera leur travail en parrainant l’association, comme le rappelle cette lettre au Général d’Armau de Pouydraguin, Président Général du Souvenir Français :

“Mon Général, Le SOUVENIR FRANCAIS poursuit une oeuvre admirable. C’est la vie de la France qu’il défend en s’occupant de ceux des siens qui sont morts pour elle. Leur exemple, dont la mémoire est grâce à vous perpétuée, permet en effet aux générations nouvelles de mesurer la valeur de la liberté et le prix dont il faut savoir la payer. C’est donc avec le plus grand plaisir que j’accepte de donner mon patronage à votre association.
Veuillez agréer Mon Général, l’expression de mes sentiments les meilleurs et de mes respectueux souvenirs.
C. de Gaulle – 14 octobre 1944”

Le SOUVENIR FRANÇAIS n’est pas une association d’anciens combattants, il s’agit d’une œuvre inspiratrice d’énergie morale et de solidarité, en dehors de toute préoccupation politique ou confessionnelle, ouverte à tous, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes. C’est un devoir de mémoire que chacun peut faire car les anciens combattants ne sont malheureusement pas éternels et heureusement pour la paix il y a de moins en moins de grands conflits.

Aujourd’hui le SOUVENIR FRANÇAIS compte 200.000 membres actifs, regroupés dans 1.600 comités qui recouvrent la totalité du territoire national, départements et territoires d’Outre Mer compris.

Ce matin, 11 novembre, les cérémonies se sont déroulées avec peu de personnes présentes dans le cimetière au regard d’une ville de près de 80 000 habitants. La présence d’enfants a permis la présence de parents qui ne seraient peut-être pas venus mais combien de saint-mauriens ne sont pas venus ce matin ? Si chaque année une partie des enfants venus l’an passé reviennent et que s’ajoutent encore des enfants alors peut-être il y a un espoir que ces commémorations survivent. Quand on pense à ces hommes, morts pour la France, pour leur France, pour notre France, on se dit que peut-être une heure dans une journée fériée pour l’occasion, on peut venir leur rendre hommage. J’espère que l’an prochain, il y aura encore plus de monde pour ces cérémonies qui, même si on se sent moins concernés dans un pays en paix, doivent nous appeler à réfléchir à ce que c’est d’être français. A l’heure ou les médias nous parlent de ce sujet en long, en large et en travers, faire un petit tour dans un cimetière militaire doit nous rappeler ce qu’est l’Histoire de notre pays. Tout comme cela doit nous rappeler qu’il faut faire attention à qui prend le pouvoir dans notre pays. Car les guerres voient rarement en première ligne ceux qui les ont déclenchées.

Plus le temps passe, plus le Souvenir risque de s’estomper : “On nous oubliera, le temps inexorable fera son œuvre, les soldats mourront une seconde fois” a écrit Roland DORGELES.

Pour éviter cela le Souvenir Français est actif et chacun peut le rejoindre en adhérant et en œuvrant pour la mémoire.

Comment adhérer au Souvenir Français ?

Cotisation de soutien : à partir de 15 Euros. Cotisation association affiliée : 15 Euros. Membre titulaire : à partir de 8 Euros. Cotisation scolaire : 2 Euros Abonnement à la revue : 4 Euros.

Tel : 01 48 74 53 99 Fax : 01 48 74 20 29 ou en numérotation internationale Tel : 331 48 74 53 99 Fax : 331 48 74 20 29
Bureaux ouverts de 14h à 17h30 sauf le Samedi

450 enfants des écoles de Saint-Maur venus célébrer le souvenir450 enfants des écoles de Saint-Maur venus célébrer le souvenirLes bougies du souvenir allumées par les enfantsAndré Kaspi, expliquant le devoir de mémoire450 enfants des écoles de Saint-Maur venus célébrer le souvenir450 élèves des écoles de Saint-Maur avec les directrices et enseignantsLes bougies du souvenir allumées par les enfantsLes bougies du souvenir allumées par les enfantsIMG_5358Les bougies du souvenir allumées par les enfants

02 comments on “400 élèves de Saint-Maur allument les flammes de l’espoir…

  • Dominique , Direct link to comment

    Ce fut deux belles cérémonies. Il est à souhaiter que les jeunes collègues se sentent concernées pour motiver leurs élèves car elles étaient rares sur le terrain le 11 novembre: ce n’est pas qu’un jour de congé c’est aussi un jour de mémoire auquel on peut consacrer une heure et demie…

  • CLAUDE R , Direct link to comment

    Avez-vous déjà vu un élu serrez la main le porte drapeaux d’une insigne qu’il a critiqué auparavant ?! C’est juste une question 🙂

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *