Avec Sylvain Berrios nous disons NON à la réforme Peillon

Non au décret PeillonAujourd’hui la moitié des enseignants de la ville sont en grève contre la réforme Peillon des rythmes scolaires. En ce moment de nombreux conseils d’école refusent de choisir entre les 6 propositions de rythmes faites par le maire. Sylvain Berrios a demandé officiellement le 7 octobre dernier au maire de suspendre sans délai la procédure d’application de la réforme et de ne pas engager la ville à mettre en place la semaine de 4,5 jours à la rentrée prochaine.

Depuis le début nous nous sommes opposés à cette réforme non financée et surtout qui n’apporte aucun intéret pour les enfants, contrairement à ce que répète en boucle le ministre Peillon(voir l’article sur ce blog). Comme toutes les villes du département Saint-Maur a pris la décision de repousser à 2014 la réforme des rythmes scolaires. Et à cette époque, le ministre expliquait que ces décisions n’étaient pas de la contestation de la réforme mais juste d’application classique. C’est pourquoi nous avons demandé que le conseil municipal se prononce par un voeu clair contre ce décret le 28 février dernier. Le maire a refusé de proposer notre voeu au vote du conseil, alors même que dans les débats une large majorité se dessinait autour de cette envie d’envoyer un message clair au gouvernement. Il a préféré se contenter de nous expliquer, ce qui est logique vu le nombre de fois où il m’avait annoncé être partisan de l’école le mercredi, qu’il avait envie de faire une belle réforme en 2014, comme si c’était une belle opportunité pour la ville (voir compte rendu de ce conseil fait sur le blog à l’époque)

Nous avons dû quitter le conseil municipal pour faire entendre raison au maire et à son premier adjoint. Notre réaction a été efficace puisque Sylvain Berrios a pu présenter et mettre aux voix le voeu pour l’abrogation du décret Peillon lors du conseil municipal suivant (8 mars 2013). Voeu voté par tous les élus sauf les deux élus socialistes !

Ensuite, la mise en place de la réforme dans les villes ainsi que le résultat de la concertation menée sur la ville par Laurence Coulon (maire adjoint déléguée à l’Enseignement) et les services municipaux, ont fini de nous convaincre que vraiment les enfants de notre ville n’ont rien à y gagner. Pire, nous risquons même de mettre en danger les atouts importants de notre ville comme le Sport-école, le centre hippique municipal, les cours d’anglais en maternelle, etc. , sans compter le coût estimé à près d’un million d’euros par an de dépenses supplémentaires.

C’est pourquoi, le 7 octobre dernier, Sylvain Berrios et Laurence Coulon ont adressé un courrier au maire (voir lettre en bas de cet article) lui demandant de suspendre sans délai le processus d’application de la semaine des 4,5 jours tant que l’ensemble des conseils d’école ne se sera pas prononcé sur l’opportunité d’une telle réforme ET que l’Etat ne se sera pas engagé à prendre en charge l’intégralité des coûts liés à cette réforme et de façon pérenne.

pdrRythmesLa réponse a cette demande ne s’est pas faite attendre puisque le maire, dès le 11 octobre a annoncé qu’il serait “irresponsable” de prendre une telle décision… C’est ce qu’a encore une fois dit le maire lors de la dernière réunion publique en mairie le 15 octobre où Laurence Coulon n’a pas souhaité participer puisqu’elle défend l’arrêt de ce processus.

Et nous avions raison car les enseignants ont également fait une pétition pour demander l’arrêt de la mise en place des rythmes scolaires. Dans les conseils d’école, des parents d’élèves et des enseignants ont refusé de voter entre les solutions proposées de l’école le mercredi ou le samedi, la fin de l’école 45 minutes plus tôt tous les jours ou 1h30 plus tôt deux jours par semaine…

Il y a quelques semaines, Sylvain Berrios demandait, lors d’une réunion départementale, aux maires du département de se mobiliser nombreux pour appuyer le travail qu’il mène sans relâche à l’Assemblée avec ses collègues contre ce décret. Hier encore, à l’Assemblée Nationale, avec les autres élus UMP, il a demandé au ministre le retrait de ce décret.

Si la mobilisation est totale nous pourrons y arriver.

L’action aujourd’hui engagée par les enseignants est légitime. C’est un sacrifice qu’ils concèdent pour faire entendre leur voix, mais aussi celle des parents, et surtout de nos enfants. Merci aux services municipaux qui ont assuré le Service Minimum d’Accueil dans de nombreuses écoles et aux nombreux parents qui comprennent cette démarche et l’appuient.

En ce qui concerne Saint-Maur Notre Choix, notre position est claire, nous n’appliquerons pas le décret Peillon.

lettreHP

 

 

59 comments on “Avec Sylvain Berrios nous disons NON à la réforme Peillon

  • Jean-François Le Helloco , Direct link to comment

    @ Nina : vous aurez des réponses à tous ces thèmes durant la campagne municipale.
    – La ZAC des FACS, le projet a été avancé par Sylvain Berrios et Valérie Fiastre, et est en train de partir en vrille avec Jacques Leroy/ Yannick Brunet, malheureusement, avec un Plagnol qui n’a toujours pas compris l’ensemble du dossier et le met en péril en faisant faire un chèque en blanc au futur aménageur de près de 20 millions d’euros !
    – Pour les rues défoncées c’est une question de priorité, les rues et trottoirs n’ont jamais été la priorité d’Henri Plagnol, qui a même mis, si vous vous en souvenez des travaux du Conseil Général en photo dans son tract de 108 pages de bilan.
    – Les Quais de la Pie, le projet est bouclé, vous avez certainement vu les plans, excellent travail de concertation locale réussi par Stéphane Cardarelli. Reste maintenant à engager la mise en oeuvre et lancer les travaux. Mais pour cela il aurait fallu que le maire et l’adjoint aux finances fassent que ce toutes les entreprises savent faire, un vrai Plan prévisionnel d’investissement. Pas simplement une liste des choses à faire mais de mettre en face les financements…
    – Le Parvis de la Varenne : Idem projet pret à mettre en oeuvre. Très bon travail de Sylvain Berrios et Valérie Fiastre, que devient-il depuis que Jacques Leroy en a la charge ?… Vaste question à demander à l’intéressé, vous devriez le trouver il est en campagne contre le maire, sans démissionner et en votant toujours avec lui…
    – Les odeurs de bitume : Demandez à Nicolas Clodong pourquoi il n’a pas été représenter la ville AVANT la décision au conseil général, ou à Henri Plagnol pourquoi il n’a jamais fait une action autre que celles demandées par le conseil municipal. c’est un dossier qui est désormais entre les mains de la justice et où l’espoir est très mince, si ce n’est la mise en place de capteurs et mesures de protections qui arrivent au compte goutte.
    – La circulation et le stationnement : Le maire ne souhaite pas de verbalisation de peur de perdre des voix… je pense que les futurs candidats prendront des engagements, vous les lirez sur les programmes.
    – La place faite aux vélos : Le contre-sens est une obligation légale du code de la route dans les voies à sens unique des zone à 30 km/h, il semble que ce soit moins accidentogène que les autres cas, alors pareil, vous regarderez ce que chacun proposera pour la place au vélo.
    Pour vos priorités pour la ville, vous pouvez remplir le questionnaire que nous avons mis sur notre site de campagne : http://www.saintmaurnotrechoix.fr

  • jfvc , Direct link to comment

    En Gros Seuls JFLH et l’équipe de Sylvain agissent et tous les autres sont aux abonnés absents ?…..
    C’est tellement ENORME comme INTOX que tout St Maur est MDR…..

  • Le P , Direct link to comment

    Et vous NINA qu’avez-vous à proposer de si intéressant comme sujet ?

  • NiNa , Direct link to comment

    Merci, JFLH, pour vos “réponses” à mes questions.

    Vous allez être un acteur des prochaines municipales, il va donc falloir que vous vous habituiez à aborder des sujets qui ne vous intéressent pas, me semble t’il.

    Ou qui ne vous intéressent que sur le strict plan du dénigrement de l’équipe en place. Votre anciens amis.

    Une élection ne se gagne pas uniquement en critiquant, en tuant le père (même si cela semble devenir une habitude), elle se gagne sur une force de propositions.
    Ce qui semble vous faire défaut.

    Quant à la question du P..; nauséabonde comme d’habitude.

  • Scoop , Direct link to comment

    Décidément, Monsieur Copé, confondant demandeurs d’emploi et destruction d’emplois, ne perd plus une seule occasion pour se vautrer, comme son ami le maire de Provins, dans la surenchère et le mensonge. l’UMP est désormais bien équippée avec d’un côté ces messieurs, et de l’autre monsieur Fillon qui est le seul homme politique français (avec madame Boutin) à profiter de la moindre tribune politique pour salir son pays depuis l’étranger. Vous êtes mal partis, mes amis, avec ces quatre prétendants de la droite, plus filous les uns que les autres (c’est désormais prouvé) et tous plus ou moins affiliés à l’UMP.
    Cela explique évidemment mon retrait ésormais définitif de ce blog et mes adieux à ce blog, bien plus que le fait que j’habite désormais en dehors de cette ville, ce qui ne m’a jamais gêné pour avoir une opinion éclairée de ce qui s’y passe…
    Par contre, je salue avec joie,” l’arternative” représentée par l’annonce d’une liste conduite par des personnes sérieuses, expérimentées. Un vrai, vai espoir pour Saint-Maur. Bonne année à tous !
    Si d’aventure vous me retrouvez, vous me retrouverez désormais sur d’autres tribunes que celle-ci !

  • Scoop , Direct link to comment

    Par “quatre prétendants de la droite”, je parlais évidement des prétendants sur des listes au plan local en vue des élections municipales.

  • Julien , Direct link to comment

    Ah mince vous allez nous manquer….

    Je blague mais comme vous avez dit que vous trouviez Luciani et consorts sérieux et expérimentés, je croyais qu’on pouvait se lâcher….

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *