Demain des Pédibus à Saint-Maur ?

Hier soir, s’est tenu en mairie une réunion de travail sur le thème des pédibus. A l’initiative de cette réunion : Catherine Juan, Maire-adjoint en charge de l’écologie et moi-même pour la partie scolaire. Car le pédibus c’est un peu la jonction des deux. Aller à l’école sans prendre la voiture.

Cette réunion s’est tenue malheureusement quelques jours après le dramatique accident de Laureline, adolescente de 15 ans, renversée par une voiture en traversant la Nationale près du parvis Saint-Maur Créteil. Nous avons tous eu une pensée pour elle, et encore aujourd’hui je me demande comment de telles choses peuvent arriver. Nous sommes tous conducteurs, nous sommes tous piétons, nous avons tous été enfants… pourquoi ces 3 vies que l’on a en nous sont aussi séparées et vont jusqu’à se tuer l’une l’autre?

Le Pédibus c’est peut-être un moyen d’éduquer les plus jeunes aux risques de la route et également les parents aux risques qu’ils font courir aux enfants tout le temps avec leur voiture que ce soit en roulant ou en stationnant n’importe comment le matin devant les écoles.

Le Pédibus c’est un mode de ramassage scolaire. La dénomination au Canada est autobus pédestre, en Belgique Ramassage scolaire à pied. Mais cette formule n’est pas exclusive au monde francophone, on parle en anglais de walking bus et en allemand de Schulwegbegleitung, l’objectif principal est de limiter le recours inutile à l’automobile. Des adultes prennent en charge un petit groupe d’élèves sur un trajet donné avec des stops définis et un horaire défini. Un vrai système de bus, mais à pied !

Les avantages sont multiples :

– On ne prend pas sa voiture

– On ne cherche pas de place pour se garer

– Les enfants sont avec leurs amis

– Les enfants s’éduquent à la sécurité routière

– Les enfants s’éduquent à l’écologie

Des expériences ont été tentées sur l’école de la Pie et sur l’école de Champignol, des projets sont à l’étude dans plusieurs écoles. Tout cela ne peut exister qu’avec l’appui de certains parents pour le démarrage, ensuite le groupe se forme et les roulements se mettent en place. Je ne dit pas que tous les parents sont concernés car certains viennent de loin, mais tous ceux qui vont ensuite au RER ou habitent à proximité de l’école devraient tester le pédibus. 

La Ville de Saint-Maur est prête à accompagner ces pédibus, mais évidemment ne pourra pas se substituer aux parents accompagnateurs. Si des parents sont tentés par l’expérience ils peuvent contacter les fédérations de parents dans les écoles ou les directions scolaires ou la mairie au service de l’enseignement afin que les projets puissent prendre corps.

Le Pédibus ne résoudra peut-être pas le problème des voitures le matin au moment de l’entrée en classe, en tout cas pas complètement, mais c’est un beau geste qui mérite d’être tenté.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *