Des élèves de Saint-Maur parlent avec un astronaute de la Station Spatiale Internationale

C’est un fait rare, une seule ville par an en France voit une de ses écoles (ou collège ou lycée) communiquer avec la Station Spaciale Internationale, et cette année, après 2 ans d’attente c’est Saint-Maur qui a eu cette chance. En fait, ce sont les élèves de CM2 de l’école des Mûriers qui ont eu la chance de voir leurs questions posées à l’astronaute Tom Marshburn (médecin de formation dont c’est le deuxième vol dans l’Espace après Endeavour en 2009) grâce au travail technique formidable des radioamateurs de Saint-Maur.

J’ai une petite pensée pour les élèves de CM2 de Michelet qui étaient sur la liste d’attente l’an dernier mais n’ont pas eu de créneau proposé par la NASA… Car oui, derrière ce projet il y a une des missions que la NASA a fixé aux astronautes : effectuer en moyenne une fois par semaine, un contact radio avec des élèves d’un établissement d’enseignement, dans le monde entier. Le but étant l’éveil de l’intérêt des jeunes pour l’Espace et les Sciences et Technologies associées, et la promotion des activités de recherche spatiale auprès du public qui les finance. Le nom de ce programme est ARISS (Amateur Radio on the International Space Station). Et pour communiquer avec l’Espace il y a les Radioamateurs de Saint-Maur par qui le projet est arrivé il y a deux dans mon bureau (alors en charge des écoles) et celui de Nicole Cercley (adjointe déléguée aux associations).

Le Radio-club de Saint Maur (F6KMX) a initié ce projet en décembre 2010. Ils avaient en effet connaissance de ce projet de la NASA, les compétences pour réaliser la connexion et l’envie de faire découvrir à la fois leur passion de radioamateurs et l’espace aux élèves. Comment ne pas soutenir un tel projet qui est initié par une association de notre ville et concerne les élèves de nos écoles tout en plaçant Saint-Maur dans la lumière spatiale (je vous rappelle qu’une seule ville de France par an arrive à se connecter)… Il aura donc fallu attendre 2 ans pour se connecter avec une station qui fait le tour de la terre en 1 h 30, fait presque la taille d’un terrain de football, possède un petit module dédié aux radioamateurs et ne communique avec les écoles du monde qu’une fois par semaine pendant 10 minutes…

Je tiens à féliciter tout le club radioamateur de Saint-Maur qui a fait un magnifique travail technique et pédagogique et notamment son président Jean-Luc Claude (F5JCH), les enseignants de l’école des muriers et de michelet qui ont piloté ce projet avec les élèves, les élèves pour leur travail, les services municipaux qui ont accompagné le projet et l’Education Nationale qui nous a permis de postuler à cette connexion et faire en sorte que des élèves puissent regarder le ciel, demain et de nombreux autres jours en se disant que là haut il y a un astronaute qui a parlé avec eux…

Voici la vidéo que j’ai filmé de cette rencontre unique…

contact avec les astronautes de l’ISS par saintmaurien

Les 17 questions posées par les élèves et les réponses (en français sachant qu’elles ont été posées en anglais en direct par les opérateur du club étant donné que les enfants ne sont pas autorisés à émettre directement sur les ondes) :
Adrien et Augustin : Quelle est la température à l’extérieur de l’ISS ?

La température à l’extérieur dépend si l’on se trouve au soleil ou à l’ombre. Si on est au Soleil la température est de + 300 °F (+149 °C) et si nous sommes à l’ombre – 200 ° F (-93°C).

Camille et Bastien : A quoi ressemble la Terre vue de la Station spaciale ?

La vue est magnifique depuis les fenêtres de la Station. On peut voir la courbe de l’horizon, les couleurs principales sont le bleu et le blanc la terre étant majoritairement recouverte d’eau. Nous passons beaucoup de temps à regarder la Terre depuis les hublots.

Diana et Esther-Rose : A quoi ressemble la lune depuis la station ?

La lune ressemble à une terre sans vie. La couleur dominante est le gris un peu plus gris que depuis la terre.

Samuel et Lisandru : Avez-vous déjà traversé une ceinture d’astéroïdes ?

Nous passons de temps en temps à travers des queues de comètes, des nuages de poussière. Si nous regardons en direction de l’espace nous pouvons voir les étoiles.

Guy et Henri : Pouvez vous sortir dans l’espace ?

Oui nous pouvons aller à l’extérieur de la station spatiale, nous avons des combinaisons et des réserves d’air. Nous allons généralement dans l’espace pour réparer quelque chose. Il n’y a pas de sortie prévue pour le moment. Nous avons l’entraînement pour sortir en dehors de la station cela prend beaucoup de temps et c’est risqué.

Laura et Mathilde : Quelle est la vitesse de la station spatiale, pouvez vous la ressentir ?

Notre vitesse est d’environ 17500 m/H soit 5 miles par seconde. Nous pouvons voir la terre défiler à travers les hublots. Comme il n’y a pas d’air dans l’espace nous n’avons pas de sensation de vitesse possible et pas de repère.

Manon et Rachel : Comment dormez –vous ? Avez vous le même sommeil sur la terre et sur l’ISS ?

Nous dormons dans un sac de couchage ou nous pouvons dormir directement sur une petite couchette. Notre façon de dormir est identique à sur terre. Le soleil se lève ici 17 fois par jour nous ne pouvons donc pas nous en servir comme repère. Nous devons surveiller l’horloge !

Malaurie et Emma : Est ce que vous vous relayez pour dormir ou est-ce que vous dormez tous en même temps ?

Nous devons dormir tous ensemble en même temps pour ne pas nous déranger mutuellement. C’est difficile de dormir quand un autre travaille, on a toujours envie de l’aider. On dort donc tous en même temps si on peut.

Matthieu et Nathan : Comment faites vous pour savoir que c’est le soir ou le matin ?

Nous ne le savons qu’en regardant une horloge nous avons un calendrier à suivre chaque minute et nous devons le respecter.

Noam et Romain : Qu’est ce que vous faites comme sport ? Avez vous déjà perdu du
poids ?

Nous perdons du poids si nous ne mangeons pas assez. La nourriture est bonne et nous avons des machines pour l’exercice physique. Vélo et tapis roulant et appareil de résistance. Nous pouvons donc lutter contre l’absence de pression et nous prenons du poids en gagnant du muscle en faisant de l’exercice.

Ondine et Raffaëlle : Vous rasez vous chaque jour et si oui comment faites vous ?

Nous n’avons pas à nous raser tous les jours. Parfois certains veulent se laisser pousser la moustache. J’aime me raser chaque jour et nous avons un rasoir électrique mais nous pouvons aussi utiliser un rasoir classique avec de la mousse.

Dusan et Samuel : Est-ce vous vous voyez des déchets voler dans l’espace, est ce que vous voyez la pollution de la Terre ?

Nous ne pouvons pas voir de débris spatiaux ici. De ce que nous voyons l’espace est plutôt propre. Pour la pollution de la terre, surtout l’hiver nous pouvons voir de la poussière et de la fumée au dessus de la neige.

Matthieu et Yassim : Quels sont vos passe-temps à bords après une journée de travail ?

Nous aimons tous regarder au travers des fenêtres. J’aime jouer de la guitare, lire et écrire.

Sarah et Malaurie : Etes vous heureux de rentrera chez vous à la fin de votre mission ?

Je vais voir, je suis ici depuis 2 semaine, ma famille me manque et j’ai hate de les revoir mais je vais certainement regretter l’absence de gravité.

Mathéo et Henri : Quelle est votre mission ?

Nous vivons dans un laboratoire, nous avons environ 130 expériences à réaliser, c’est cela notre mission, réaliser toutes ces expériences.

Louis et Lisandre : Pourquoi avez vous choisi d’être spationaute ?

J’ai été inspiré par les autres astronautes, j’aime l’aventure, j’aime l’exploration, et j’aime la découverte particulièrement en sciences et en ingénierie. Et l’exploration spatiale combine tout cela je pense.

Li Ting et Mathilde : Comment cuisinez vous ? Quel est le plat standard à bord ?

Notre nourriture est entièrement préparée à l’avance dans un sachet. Nous avons donc seulement à réchauffer ce sachet et parfois il y faut le réhydrater. Nous avons des sacs avec de la nourriture liquide ou des boissons. Nous avons ensuite une poubelle spéciale pour tout jeter.

;

05 comments on “Des élèves de Saint-Maur parlent avec un astronaute de la Station Spatiale Internationale

  • Goudron , Direct link to comment

    Bravo M Lehelloco pour cet article et bravo aux enfants, profs, radios amateurs pour ses 2 ans de travail et cette fin tres réussi.

    A noter la belle polémique que cela produit sur FB a cause du cout ou on compare 17000 euros aux 10 minutes ( alors qu’il y a 2 ans de boulot)

    allez sur FB et vous verrez tout ses gens comme le cousin ou le photographe qui ici du coup ne dit rien car il a tjrs un double discours. Les nuisibles de la ville…

  • sphinx , Direct link to comment

    @Goudron : fessebouck, faicebouque, mais où faut il cliquer pour lire ? c’est vraiment “gonflant” cette allusion sans cesse à ce big brother. suis-je la seule à ne rien trouver sur cette polémique en saisissant iss facetruc dans mon navigateur préféré ?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *