Eiffage : habitants, associations, droite et gauche unis contre les nuisances de l’usine !

La ville s’est prononcé contre le projet de l’usine Eiffage en décembre 2010 au moment de l’enquête publique, néanmoins le préfet a accordé une autorisation d’exploiter le 27 juin 2011. Depuis, la ville a donné pouvoir au maire d’agir le 6 octobre 2011 (y compris en saisissant les tribunaux) et il s’est à l’époque contenté d’une simple lettre au préfet et au port autonome, montrant combien il est passé à coté de la gravité du sujet.

Il aura fallu la mobilisation du collectif T’air Eau pour que le sujet soit pris au sérieux et aussi que la campagne électorale soit lancée pour quHenri Plagnol se décide enfin à réagir avec 7 mois de retard ! Au début lentement, puis enfin vraiment en mandatant fin mai 2012 le cabinet Huglo-Lepage (spécialisé en droit de l’environnement) pour attaquer l’arrêté d’exploitation du préfet dans le délai légal c’est à dire avant le 27 juin 2012 !

Le recours a donc été déposé  le 1er juin 2012 (soit quelques jours avant la fin du délai légal). Certains regrettent déjà que tout cela n’ait pas été fait plus tôt, avant que l’usine fonctionne…
Comme désormais l’usine fonctionne on peut tous vérifier que tout ce que le collectif avait redouté est désormais en place : le bruit, l’odeur et les fumées.

Comme désormais l’usine fonctionne on peut tous vérifier que tout ce que le collectif avait redouté est désormais en place : le bruit, l’odeur et les fumées.

Le recours en référé a été déposé par la ville a été examiné le 13 juin, notamment la partie de la position défendue par la ville (pollution sonore, olfactive, danger pour la santé) et celle inverse défendue par le préfet, les services de l’Etat et Eiffage qui cherchent ensemble à défendre le bien-fondé de leur projet et de l’arrêté. Dans cette affaire, l’Etat est clairement responsable et notamment la DRIEE (Direction Régionale Industrie Environnement Energie) qui ont présenté cette usine comme aux dernières normes et sans risque ce qui semble loin d’être vrai ! 

Heureusement que le collectif n’a pas baissé les bras et a su, avec les habitants et riverains, réveiller tout le monde, Même le candidat PS, Akli Mellouli, qui comme tous ses collègues de droite et de gauche de Bonneuil,  a voté  pour l’implantation de cette usine sur le port autonome (par un vote unanime) est intervenu récemment en écrivant à la nouvelle ministre de l’écologie, Nicole Bricq, en lui demandant que lumière soit faite sur les risques et que les conséquences en soient tirées. Preuve que désormais tout le monde prend conscience du problème posé et que la réalité est bien loin de ce qui était vendue sur le papier. . On ne peut reprocher à un industriel de vanter les mérites de son usine mais normalement les services de l’Etat doivent contrôler, analyser et faire des rapports objectifs des risques et des nuisances. C’est sur ces analyses que les élus et la population ont été interrogés durant l’enquête publique. De quoi en tromper plus d’un !

Le collectif et les riverains, qui ont également déposé un recours avec le même cabinet d’avocats, devront également être entendus bientôt et le jugement devrait être rendu début juillet.

D’ici là l’usine fonctionne et les témoignages affluent ! Vous pouvez continuer d’en donner !

Maintenant il faut que les actions aboutissent et que cette usine ferme. Plus généralement, il faut que ce dossier soit aussi l’occasion de questionner le cadre de vie des riverains du Port de Bonneuil !

Souhaitons que tous les moyens soient mis en oeuvre au plus vite pour que les nuisances cessent définitivement.  

 

79 comments on “Eiffage : habitants, associations, droite et gauche unis contre les nuisances de l’usine !

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    @Le Curieux
    Le Petit Prince n’a pas complètement tord : nous ne parlons pas ici de la guerre du golfe.
    Parlez-nous donc de votre expérience, en matière de règlement de conflits.
    Quels « experts en la matière » nous conseilleriez-vous, pour régler la question de la pollution a priori due à la centrale d’Eiffage ?

  • Le petit prince , Direct link to comment

    Dans la mesure où EIFFAGE estime ne rien avoir à se reprocher, on peut imaginer avoir des relations plus simples que façon Guerre des boutons…
    Cette centrale est vraisemblablement stratégique pour EIFFAGE. On peut dès lors penser qu’ils feront tout pour tisser des liens durablement bons avec son environnement ; et résoudre la question des nuisances. EIFFAGE sait aussi combien l’amende sera lourde en cas de pollution avérée.
    Quand M. MELLOULI fait des « louanges » à propos d’EIFFAGE, c’est avant tout parce que c’est des gens reconnus pour leur sérieux. Un sérieux que l’on ne retrouve plus chez tout le monde.
    Si la campagne de mesures conclue qu’il y a pollution, EIFFAGE ne pourra qu’être prompte à faire la mise en conformité voire à fermer la centrale.
    Cette approche permet de penser qu’il faut vraiment être dans les starting-blocks, côté choix des prestataires et côté exigences ; et chercher le dialogue.

    @Le Curieux
    Il m’est arrivé d’avoir à gérer une grosse crise ; et c’est la voie de la simplicité que j’ai proposée, avec succès et pour le plaisir de chacun.

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    @Le Curieux
    Et vous Le Curieux, votre expérience de gestion des crises ? Racontez-nous comme vous avez été bon…

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ La fée de l’est
    Je réitère que, surtout dans une affaire de ce type, tout n’est certainement pas bon à écrire sur un BLOG ouvert à tous.
    Pour ce qui est de votre question me concernant, désolé ! Mais vous resterez sur votre faim, étant lié par le secret professionnel.
    @ Le petit prince
    Je n’ai aucune animosité envers EIFFAGE. C’est une société cotée en bourse, qui recherche logiquement à maximiser ses profits. Rien de plus normal.
    La présence de cette usine au cœur d’une zone ou elle a sans doute de nombreux chantiers est une source de profits supplémentaires : réduction des coûts de transport.
    On peut légitimement supposer que trouver en région parisienne un édile disposé à accueillir dans sa Commune une usine polluante en milieu urbain soit une gageure.
    Ils en ont trouvé un…ils n’en trouveront sans doute pas d’autre
    Si l’on ajoute que l’investissement est déjà réalisé avec les coûts correspondants on peut légitimement prévoir qu’ils ne plieront pas de bonne grâce !
    Quant à compter sur une Société Anonyme pour « Si la campagne de mesures conclue qu’il y a pollution, EIFFAGE ne pourra qu’être prompte à faire la mise en conformité voire à fermer la centrale. » Cela me paraît relever d’une vision candide du monde des affaires.
    Enfin cette usine peut très bien ne pas être « dangereuse » à proprement parler (quoi que ?) mais être source de nuisances –olfactives et auditives (noria de camions) – pour les riverains.
    Il me semble que tous les Saint-Mauriens doivent être solidaires avec les habitants des quartiers les plus concernés. Et puis…le vent tourne….

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @Le Curieux
    Vous connaissez visiblement mal le monde auquel appartient un EIFFAGE. (On ne parle pas ici de l’industrie pharmaceutique, si chère à la France).
    Dans son secteur, un EIFFAGE n’a pas d’autre choix que de se plier à la législation. Point.
    Je ne suis pas candide ; vous le pensez simplement du fait que vous êtes étranger à ce secteur et borné d’une manière générale – c’est tout.

    @tous
    Pour ceux qui me sentiraient ligué avec EIFFAGE, comprenez que je suis convaincu qu’il y a des odeurs et convaincus que ces odeurs ne sont pas anodines… Il y a, pour moi aussi, bel et bien, toutes les raisons pour chercher à régler le problème rapidement. Alors montrez que vous êtes là et que vous savez agir autrement que par le biais d’usines à gaz.

    Après cela, si vous le voulez bien, on regardera dans quelles mesures nos amis de TriFer et autres, n’ont pas besoin de prendre en compte les normes d’usage…

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ Le Curieux
    Nos positions, exprimées en termes différents, ne sont pas si éloignées.
    Cependant, ne pratiquant JAMAIS l’insulte envers quiconque, je ne répondrai pas à quelqu’un qui me traité de « borné »

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    @Le Curieux
    Tout le monde semble d’accord de vous considérer comme étant un XxXxX nauséabond ou, plus gentiment, comme un être borné… ; alors qu’ils ne savent même pas ce que vous cachez derrière vos termes pompeux de SECRET DEFENSE, Docteur StrangeLove (pas bien – pas bien ce que vous avez fait en 2009…)
    Je vous suggère de ne plus nous barber avec vos platitudes et de disparaître de ce blog.

  • goudron , Direct link to comment

    @Le cucurieux

    Dommage que vous ne sachiez pas apprécié les compliments quand rarement, on vous en gratifie d’un car « borné » dans votre cas est un bel hommage.

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ La bonne fée de l’Est
    1/ Je note que l’on est « borné » quand on ne pense pas comme vous et que l’on a des convictions
    2/ Je n’ai jamais parlé de secret/défense. Par contre une expérience de plusieurs décennies m’a donné une certaine vision de la manière d’aborder les conflits de toute nature.
    A un certain niveau il est d’usage d’être soumis à des engagements de confidentialité. Je n’y peux rien.
    3/ Si vous aviez un minimum de connaissance de ce genre de problème, vous ne vous focaliseriez pas sur le choix de l’expert puisque, de toute façon, le juge en nommera un autre.
    4/ Cela semble d’ailleurs une habitude chez vous de parler de ce que vous ne connaissez pas. Que suis-je censé avoir fait en 2009 ? Pouvez-vous préciser ?
    5/ Je remarque que, de votre coté, récent intervenant sur ce BLOG vous cherchez :
    – à minimiser les nuisances
    – à affaiblir les adversaires de cette implantation qui ne présente que des désagréments pour les riverains
    – à tenir soigneusement à l’écart les Elus de la Commune voisine DOUET ,MELLOULI et consorts pourtant les principaux Responsables de la situation que nous vivons
    J’en déduit que vous êtes peut être, l’énième envoyé de la cette Commune après Mireille, Goudron (qui ne va sans doute pas tarder à venir à la rescousse) etc… pour brouiller les pistes.
    Depuis que cette affaire à éclaté, c’est incroyable le nombre de nouveaux intervenants, plus ou moins éphémères qui apparaissent sur ce site.
    Comme je ne réponds pas aux adeptes de l’insulte, j’en resterai là.
    Les Saint-Mauriens, lecteurs de ce BLOG se feront leur opinion !

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    @Curieux,
    C’est le week-end, détendons-nous et repassons-nous la Guerre des boutons. (l’originale, bien sûr !)
    N’oubliez pas de couper avant la fin, où ils deviennent copains…

    Prenez peut-être aussi le temps de relire tous les commentaires et de vous interroger sur leur sens et leur utilité.

    Si M Le Helloco a écrit cet article, c’est pour offrir une tribune à ceux qui souhaiteraient s’exprimer au sujet d’EIFFAGE (et non pas pour mettre en ligne le jour et l’heure où on ferait sauter l’usine). Pour l’instant, il semblerait que vous polluiez le débat plus que vous n’apportiez matière à aller de l’avant (si toutefois on peut considèrer avoir atteint le stade de débat)

    P.S : le tribunal n’est pas seul à pouvoir nommer des experts.
    P.P.S: je viens de l’Est ; pas de chez Mireille ou Goudron… Ne soyez donc pas si plein d’a priorii. (« Est » comme Alsace)

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @ la Bonne Fée de l’Est

    Vous avez raison de vous interroger quant à la qualité des commentaires et le nombre d’intervenants… C’est effectivement regretable.
    Côté mairie ça ne respire pas non plus la volonté profonde ; à moins qu’ils n’agissent dans le plus grand des secrets.
    EIFFAGE semble pouvoir dormir sur ses deux oreilles ; sans parler des autres pollueurs.

    Allons donc regarder la Guerre des boutons
    (chez vous ou chez moi?)

  • sphinx , Direct link to comment

    dernier conseil municipal : 5 Juillet, cela fait 2,5 mois.
    Il faut croire qu’il n’y a ni sujet, ni urgence à traiter…

  • Le petit prince , Direct link to comment

    Elle est surtout là, l’origine de la crise : dans le mauvais usage des fonds publics et le laxisme de certains de nos élus…

  • JRN , Direct link to comment

    Quelqu’un se rappelle du temps où on prenait son courage à deux mains, on ajustait son pantalon voire aussi son chapeau, et on allait lui parler, à son voisin ?

  • Avocat , Direct link to comment

    Oui, excellent. Sans ordinateur, sans caméras, avec courage et humanité.

  • Banana republic , Direct link to comment

    …et sans dilapider son argent.

    The time when air was clean and sex was dirty ; when blackberry stood for « mûre »; when les frogs parlaient encore français… Porca miseria ; excuse my French !

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @JRN
    N’était ce pas en quelque sorte la conclusion de notre discussion ?

    Etant donné le statu quo intolérable des différents partis sur cette affaire, j’ai fini par écrire à Sylvain BERRIOS et l’inséparable Catherine JUAN, en date du 20 septembre 2012. (En espérant qu’ils réagissent avec autant d’enthousiasme qu’Avocat et Banana republic)

    Madame, Monsieur,

    Le nombre de signataires des diverses pétitions portant sur l’usine EIFFAGE permet de considérer que nous sommes très nombreux à souhaiter au moins des éclaircissements quant au caractère polluant des émanations. Etant donné que les votants de la pétition auront de toute évidence voté pour l’ensemble de leur famille, on peut estimer que c’est l’équivalent du tiers de la population de saint-Maur qui a exprimé son inquiétude. Un chiffre qui représente un poids politique que vous ne pouvez pas ignorer.

    Le collectif T’AIR-EAU94 semble être seul à avoir constitué une banque de données, avec l’aide des sympathisants à la cause. De plus, il a mené une action en justice qui a nécessité le soutien financier d’une partie non négligeable de vos électeurs. Dès lors, nous nous interrogeons naturellement aussi quant au bon usage qui est fait de l’argent de la collectivité et le manque de communication de nos élus.

    Nous sommes parfaitement au fait des procès intentés à EIFFAGE et autres démarches administratives de la municipalité. Nous avons aussi pris bonne note du rejet du recours en référé. Mais nous ne sommes pas satisfaits avec cette manière, purement administrative, de procéder.

    Maintenant que les interlocuteurs sont clairement identifiés, nous sommes pour notre part convaincus qu’il faut se demander s’il ne faut pas simplement prendre contact avec EIFFAGE, pour essayer de résoudre la question « à l’amiable ».

    Quand Monsieur MELLOULI donne son approbation pour l’implantation d’EIFFAGE, il sait qu’il a en face de lui des gens extrêmement sérieux. De la même manière, peut-on estimer qu’on aie, chez EIFFAGE, au moins à l’origine, été intimement convaincu du caractère non-polluant de l’installation (de part le simple fait que le fabriquant du matériel le garantit). Même si les odeurs n’auront pas échappé à EIFFAGE, on peut estimer que les uns et les autres n’auront pas su définir un contexte propice au dialogue et à la mise au point de la centrale.

    Tout permet de penser que nous en sommes tous arrivés à un stade où il faut arriver à une forme d’entente, afin de rapidement émettre une conclusion étayée pour cette affaire.
    L’étape suivante consistera à décliner la démarche auprès des autres installations du port.
    En tant qu’élus, nous fondons tous nos espoirs sur vous.

    Bien cordialement,
    Le petit Prince

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ Le petit Prince
    Votre courrier, que j’ai lu avec attention ne manque pas d’intérêt et j’en partage pour une bonne partie les termes.
    Par contre, le pénultième paragraphe me semble démontrer (si vous le permettez) une certaine naïveté confinant à la candeur.
    Quand MELLOULI et consort ont donné leur accord, les arguments qui les ont convaincus n’étaient sûrement pas le « sérieux » de leurs interlocuteurs (notion d’ailleurs subjective) ou autres fadaises.
    D’autre part EIFFAGE n’a agit qu’en fonction de critères économiques : proximité de ces chantiers, réduction des coûts de transport pour des matières pondéreuses etc….
    Il n’y a d’ailleurs rien de plus normal pour une société « capitaliste » que de rechercher le profit !
    Une fois ce malheureux permis de construire délivré à la légère par DOUET, MELLOULI et acolytes au mépris de la qualité de vie des riverains, il est probable que seule la voie contentieuse nous délivrera.
    Prévoir une dizaine d’années minimum

  • Le petit prince , Direct link to comment

    Ce n’est pas par hasard si j’ai opté pour ce pseudo. Je suis parfaitement conscient que c’est ainsi qu’on me
    perçoit.
    C’est donc décidément pas MELLOULI, votre ami de Bonneuil…

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ Le petit prince
    De toute façon je ne juge JAMAIS une personne pour ce qu’elle est.
    Je ne me permets de juger que ce qu’elle fait.
    Pour cela MELLOULI n’est ni un ami ni un ennemi.
    Par contre, je lutte contre les coups bas portés par lui et ses amis aux riverains et le mépris manifesté à leur encontre.
    PS coïncidence amusante. Je comptais parmi mes « amis » le neveu de Saint-Exupéry (l’aviateur-écrivain). Je l’ai perdu de vue quand il est parti vivre au Brésil.

  • Pinocchio , Direct link to comment

    Nouvelle manifestation contre EIFFAGE ! (http://www.bmse.fr/)

    Même si je suis très sensible au sujet, j’en arrive à me demander avec qui nous cherchons encore à communiquer. Dans un monde normal, ce serait avec les pouvoirs publics. Mais dans la mesure où MM. BERRIOS et PLAGNOL sont venus se pavaner en tête du précédent cortège, j’ai l’impression qu’on nous a scié la branche sur laquelle nous sommes habituellement assis.
    Il ne sont visiblement pas de ceux qui « se rappelle du temps où on prenait son courage à deux mains, on ajustait son pantalon voire aussi son chapeau, et on allait lui parler, à » EIFFAGE…

  • Avocat , Direct link to comment

    +1 Pinocchio
    La récup’ politique en pleine élection présidentielle, c’était une aubaine…

    @LPP
    Vous avez une plume fleurie, élégante. Comme écrirait @Le Curieux : c’est de l’eau tiède… Si les inquiétudes des riverains avaient été prises en compte plus tôt, le sujet ne serait pas monté en pression et chacun y aurait déjà trouvé son compte.

  • Pinocchio , Direct link to comment

    @Avocat
    Comme dirait l’autre : les politiques c’est (trop) souvent comme les gamins à l’école… Les adhérents, aveuglés par autant de « charisme », malheureusement aussi.
    A leur défense, il faut convenir que les règles du jeu ne sont pas toujours faciles à appliquer ; se cantonner à un répertoire unique, c’est pas évident !
    On a donc tôt fait de se faire traiter de « borné » et autres noms d’oiseaux.
    (et… tournez, manège !)

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @Avocat : ce n’est jamais évident d’écrire à la fois « bien » et avec ces tripes… On s’expose fatalement à certains commentaires.
    C’est aussi le niveau de notre forme de conversation qui améliore le cheminement de nos pensées voire de nos expressions.

    Dans la mesure où nos élus restent, encore et malgré tout, les meilleurs candidats au dialogue avec EIFFAGE, l’objectif premier du courrier était de partager avec eux les quelques idées que nous avons pu développer sur ce blog.
    Si toutefois ils tardaient, une fois de plus, à réagir, nous aurons aussi en quelque sorte formalisé le fait que nous les avons explicitement informé et sollicité ; et, de ce fait, qu’aucune récupération politique d’une future délégation ne sera permise – si toutefois nous devons en en arriver là.

    @Pinocchio : des élus qui manifestent, ça manque effectivement de cohérence ; même à titre personnel, d’autant plus qu’on assume parallèlement des fonctions d’adjoint au maire délégué au développement durable, par exemple.

  • Le Curieux , Direct link to comment

    C’était prévisible !
    Quel est buget PUB de Terreau…par rapport à celui d’EIFFAGE ?
    Quand on connait la situation de la Presse (papier) !
    Quand la journaliste de ce quotidien, les jours de Conseil Municipal rentre se coucher vers 21:30 et rend compte le lendemain de ce même CM qui s’est terminé à 1:30 le lendemain…..
    Au fait qui sur ce BLOG cite souvent « Le Parisien » ?

  • Julius , Direct link to comment

    @Le Curieux

    Tout à fait
    d’ailleurs, regardez le CV de l’auteur de l’article !
    Passée par sciences-po et école de journalisme :

    des en droits où l’on apprend à penser par soi-même, c’est bien connu.
    Elle fait ou on lui dit de faire et cela ne lui pose aucun problème moral.

    Et ils font les étonnés quand on ne lit même plus leur
    propagande.
    Toujours pas compris que le net existe ….
    C’est une grande spécialiste du dénigrement systématique de notre ville,
    tendance gauchiste.
    Donc personne ne cite le Pharisien car les gens ne le lisent qu’au bistrot ou chez le coiffeur, et encore.

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ Julius
    Remarquez que le NET n’est pas non plus un exemple d’objectivité. ( exemple ce site)
    Pensez aussi à celui qui a réussi à transformer « Le Monde » en « L’immonde », à le mettre au bord de la faillite puis à sévir sur le net (Médiamachin) en fouillant dans la M…. Et, s’il n’y en a pas, on en invente !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *