Henri Plagnol et la tentation de Bayrou…

Dans « le Monde » daté du 13 janvier on apprend qu’Henri Plagnol est désormais tenté de soutenir François Bayrou pour la prochaine élection présidentielle. C’est d’ailleurs le seul élu UMP cité dans l’article et le seul à répondre sur ce point, preuve que son chemin semble être déjà bien engagé.

« Certains s’interrogent ouvertement sur leur arrimage aux destinées du président sortant. Et envisagent, à mots couverts, des scénarios alternatifs. « Dans notre famille, on se pose la question Bayrou, assure Henri Plagnol, député (UMP) du Val de Marne, issu de l’ex-UDF. » » (extrait de l’article du Monde du 13 janvier 2012)

Après avoir soutenu la candidature de Jean-Louis Borloo, le député-maire de Saint-Maur semble désormais chercher une autre alternative à Nicolas Sarkozy. Philippe Douste-Blazy, son mentor politique, a déjà annoncé son ralliement au candidat du Modem, cela peut très certainement influencer son futur choix…

Au niveau de la future investiture législative l’UMP a pour l’instant accordé son soutien au binôme Plagnol/Leroy, reste à voir si cela sera confirmé malgré ces choix politiques manifestement divergeants. Quel sera l’accueil des militants UMP à ce positionnement cela reste également une question.

Le député, qui organise dans quelques jours pour la première fois depuis 2008 une galette des rois « pour les militants de sa circonscription » (Bonneuil, Saint-Maur et les cantons de Champigny Ouest et de Créteil Nord) dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Saint-Maur, risque d’avoir des questions sur son futur positionnement. D’autant que curieusement, l’invitation, bien qu’envoyée de l’assemblée nationale, ne porte pas de mention de l’UMP….

 

Commentaires (121)

 

  1. Le Curieux dit :

    « De tous les cotés » …..c’est bien là le problème !
    En une phrase « votez pour moi et vous verrez-bien ensuite si je suis de droite ou de gauche…Marrant non !
    Quel mépris des électeurs que de leurs demander de voter pour vous sans savoir avec qui vous gouvernerez !
    Croyez-vous que la France puisse se payer une crise politique dans le contexte actuel ?
    De toute façon ne révons pas M. BAYROU n’a aucune chance d’être au second tour !
    Au fait : C’est qui BAYROU ?

  2. Vous ne comprennez rien le curieux, l’union nationale vous connaissez ? Vous savez un truc rare dans l’histoire de France où côte à côte siègent des personnalités politiques de tendance politique différente dans l’intérêt national ? Je ne remonterai pas à l’après guerre avec le gouvernement du général de Gaulle issu du CNR, ou encore les débuts de la Ve République où socialistes, radicaux, modérés participaient à la construction d’une nouvelle République et mettait fin à une guerre.
    Ca existe aussi souvent au niveau municipal – pas dans des villes comme les nôtres – mais allez à Villecresnes ce n’est pas très loin et voyez la majorité de M. Wappler où toutes les tendances gèrent ensemble les intérêts de leur commune…
    François Bayrou a toujours été clair : il veut gouverner avec les gens de centre droit et des personnalités du centre gauche réformiste, qui au fond n’ont pas beaucoup de différences hormis être séparé par un mur de verre (la droite/ la gauche) où chacun dans leur camp ils sont mal à l’aise avec les plus ultras de leur camp.
    Mais restez Le Curieux dans votre vieux clivage droite/gauche qui a mené la France là où elle est !

  3. La Curieux dit :

    On ne peut comparer une élection municipale – surtout dans une petite ville – avec les élections nationales.
    Vous me parlez de « vieux clivage » Droite/Gauche mais c’est au contraire le vieux rêve d’un centre penchant tantôt à droite tantôt à gauche qui nous ramène à la quatrième République voire la troisième. Pour le modernisme vous repasserez.
    Dans vos rappels historiques vous auriez pu citer VGE qui voulait rassembler « deux français sur trois » et finalement n’a pas obtenu l’adhésion d’un Français sur deux, ce qui a amené la coalition Socialo/Communiste au pouvoir !
    Et pourtant il était candidat sortant et doté d’une incontestable stature, notamment internationale !
    Ceci dit l’idée d’un « grand Centre » est séduisante (et me séduirait volontiers). Elle n’est cependant pas compatible avec la Ve République (les faits le démontrent) et n’existe dans aucune grande démocratie ni chez nos voisins (USA, Grande Bretagne, Allemagne Espagne etc…).
    La Belgique est un cas particulier (paramètre linguistique) et celui de l’Italie proche de la IIIe République.
    Enfin il manque au Centre un VRAI leader d’envergure, ce qui est loin d’être le cas de M. BAYROU et un Centre unifié ce qui n’est pas le cas non plus !
    Alors : NE REVONS PAS ! M. BAYROU ne sera pas au deuxième tour et probablement n’atteindra pas les 5% au premier !

  4. BASILE dit :

    Le Curieux avait-il une boule de cristal ?
    Fait -il des rêves prémonitoires ?
    Est-il simplement perspicace ?
    Toujours est-il que la débâcle semble arriver à grands pas.
    Au fond c’était peut-être tout simplement une remarque de bon sens !
    On ne peut solliciter le suffrage des électeurs sans dire si l’on gouvernera avec la Gauche ou la Droite et sans programme !
    Se contenter de distribuer « bons points » et critiques ne peut servir de programme !

  5. Scoop dit :

    @Le Curieux, lFrançois Bayrou n’atteindrait même pas 5% au premier tour, c’est risible de lire des choses pareilles lorsqu’on se souvient des élections présidentielles de 2007.
    Je vous concède qu’il ne possède peut-être pas le talent de communication à la hauteur des projets qu’il présente, mais cela valorise, le nôtre, nous qui pensons par nous-mêmes.
    Voyez-vous, il y a dans ce pays, des gens qui réfléchissent par eux-mêmes. Le tout reste donc de savoir si un leader est quelqu’un que l’on suit bêtement, c’est à dire sans tirer aucune conséquence de ce qu’il a fait si mal par le passé, dans la même situation, ou si c’est quelqu’un qui synthétise correctement a la fois les questions des gens et leurs réponses.
    @Basile, attendezvous à savoir avant de parler de débâcle électorale pour François Bayrou que les élections ont lieu dans plus de deux semaines…

  6. Le Curieux dit :

    Effectivement, il reste 2 semaines pour passer sous la barre des 5 % mais c’est encore largement faisable !
    Et puis, consolons nous, les idées centristes seront malgré tout largement représentées dans le futur gouvernement , et sans doute au plus haut niveau, quand Nicolas SARKOZI sera élu !

  7. Scoop dit :

    Rires …à ce même sujet, Le Curieux, je vous suggère modestement de vous préoccuper davantage de la débâcle du second tour. Pour qui sera-t-elle ? Certainement pas pour François Bayrou s’il y accédait, alors, pour qui ?
    C’est dans cet esprit, Modem Saint-Maur, qu’Henri Plagnol qui, à mon humble avis a oublié d’être bête, a hésité. C’est pour mieux s’assurer d’un éventuel soutien des amis et des électeurs de François Bayrou lors des LEGISLATIVES, au cas où l’hypothèse d’une « débâcle » du candidat président se vérifierait. Dans ce cas, en effet, le candidat député Plagnol, ami du peuple s’il en est, et centriste de commande, aura bien besoin de rappeller qu’il était présent à un meeting de campagne de monsieur Bayrou.

  8. Le Curieux dit :

    @ MoDem Saint-Maur
    Intéressant votre site ! Que de SCOOP !
    Qu’un Député membre de l’UMP Paraine un Canditat UMP aux élections présidentielles QUELLE SURPRISE !

  9. Le Curieux dit :

    @ SCOOP
    C’est une solution à laquelle j’avoue ne jamais avoir pensé. Pour ne pas être battu au second tour, il suffit de ne pas y accéder en étant éliminé au premier !
    C’est simple : il suffisait d’y penser. Quel génie ce BAYROU ! Quel triomphe !
    Pour ma part, je souhaite vivement que les idées centristes soient prises en compte par le futur gouvernement.
    Or, pour avoir des Ministres (et peut être le Premier d’entre eux) représentant le CENTRE au futur gouvernement il n’y a qu’un moyen : Elire le candidat sortant.
    Dans le cas contraire vous aurez Mélanchon et consort dans un gouvernement Socialiste.
    Si vous croyez que cela fera progresser les idées du CENTRE ! ….Libre à vous.

  10. Scoop dit :

    Ne faites pas semblant de ne pas comprendre mes propos Le Curieux. La seule « débâcle » possible n’étant pas celle de François Bayrou, ou d’autres pour lesquel on ne crie justement pas au « génie ». En lieu et place du « triomphe » personnel auquel nous venons de goûter abondamment pendant cinq ans nous recherchons maintenant une modeste victoire pour la droiture… Pas pour la droite !

  11. jfvc dit :

    Bonne réplique SCOOP….

  12. Le Curieux dit :

    @ Scoop
    Et la droiture c’est qui ?
    Votre solution pour voir prises en compte les idées centristes c’est quoi ?

  13. Scoop dit :

    @Le Curieux, Nicolas Sarkozy et ceux qui « chassent en meute » avec lui n’ont pas respecté leurs ministres centristes. Ils ne les respecteront donc pas à l’avenir.
    C’est se leurrer que de croire le contraire possible.
    Cette impossibilité ne provient pas de Nicolas Sarkozy en personne. Elle provient du RPR (qui l’a fondé sur le plan politique et sur le plan individuel lui a fourni l’opportunité de gravir les échelons)!

    François Bayrou est sans doute le plus avancé parmi les centristes à avoir senti le piège RPR fait le tour de la question et surtout avoir pris position sur ce sujet dés la naissance de l’UMP, et s’en être démarqué avec beaucoup de courage… Ce qu’il en a gagné, c’est la capacité d’émerger de la droite conservatrice dont il est natif et de pouvoir regarder les situations à 360° plutôt qu’à 180° (ce que Dominique de Villepin qualifie d’hémiplégie).

    On lit parfois les centriste désunis. Je réponds que ce sont les français qui sont désunis, et que le centre est à leur image.

    Maintenant, pour répondre à votre question, je ne suis pas là pour dire pour qui il faut voter car le centre est un concept, plus qu’un homme, ou une idéologie, c’est l’expression politique du désir d’unité entre les habitants de ce pays. Le centre appartient à tous. Et c’est un passage obligé pour chacun.

  14. @Le Curieux, vous voyez c’est parfait vous avez avec Henri Plagnol un candidat UMP qui soutient le président Sarkozy investi par l’UMP… Tout est clair, c’est ce que nous souhaitions, pas les contorsions alambiquées auxquelles nous avons assistées ces derniers mois !

  15. Le Curieux dit :

    @ Scoop
    « On lit parfois les centriste désunis. Je réponds que ce sont les français qui sont désunis, et que le centre est à leur image. »
    Votre remarque est intéressabte.
    En somme BAYROU nous joue la magnifique chanson de Charles AZNAVOUR « Je m’voyais déjà »
    Tout y est !
    Même le final pour justifier son échec : « Ce n’est pas d’ma faute mais celle du public qui n’a rien compris… » est dans la chanson !
    Au niveau politique, il n’y a que peu de différence entre UMP, Centristes, Radicaux…
    Je pense qu’aucun électeur du Centre ne se reconnait en MELANCHON qui sera Ministre si François HOLLANDE est élu !

    Des hommes de grande qualité comme Hervé MORIN, Jean-Louis BORLOO et d’autres l’ont compris en dépit de racoeur légitime.
    Un autre qui ne comprend rien s’obstine dans son erreur. Cela ne le sert pas pour l’avenir car après 2012 il y aura… d’autres élections…..
    Cela ne s’arrêtera qu’avec la Démocratie à laquelle nous souhaitons longue vie !

  16. Scoop dit :

    @Le Curieux, vous mettez tous les torts sur le dos de François Bayrou. Mais que n’a-t-il gouverné la France pendant ces cinq dernières années ! Nous ne nous trouverions pas et en aucun cas, c’est certain, avec cette augmentation imbécile et si menaçante de la dette nationale. Plus de 500 milliards d’euros en cinq ans, faut-il le rappeller ! Quelque chose qui pèse aujourd’hui de manière invraisemblable sur le fonctionnement de l’Etat et de l’économie du pays toute entier ! Hervé Morin dont je reconnais avec vous les qualités a clairement insisté sur ce point au cours des semaines et mois passés. C’est une faute grave. Lourde ! Aux regards d’un citoyen c’est rédhibitoire.
    Mais que de haine gratuite contre François Bayrou parce qu’il a annoncé à plusieurs reprises la vérité, décrit la réalité… Ce lui lui a été donné uniquement par son ouverture d’esprit gagnée grâce à son courage. Vous verrez que les barrages à son encontre finiront par céder au centre. D’autant mieux que nous ne sommes pas là pour l’aider dans la progression de sa carrière personnelle. Et lui non plus ! … Mais que nous comptons avec sa vision et sa sagesse…

    Que monsieur Mélenchon devienne ministre importe peu s’il devient un bon ministre. Monsieur Mélenchon aurait-il été un mauvais ministre de la République par le passé ? Il y a eu beaucoup d’excellents ministres communistes de la République. Pensons à Jacques Ralite, par exemple, dans une période récente.
    Surtout, François Hollande sait faire avec son entourage pour ne pas se laisser déborder tout en respectant ceux avec qui il travaille. Cela, il l’a déjà démontré. Il suit malgré tout son cap. S’il est élu, il sera un président pour tous les français. C’est ce qui incombe à présent.
    Pour le moment, la France est confisquée par une bande, c’est ce qu’est devenu le RPR, une bande elle-même confisquée à elle-même par une idéologie économique, on peut le dire, archaïque, irréaliste, aux effets néfastes patents, marque de l’incompétence d’un homme sur le plan de la réalité économique.

  17. NiNi dit :

    C’est passionnant tout ça…
    Je crois que je vais voter Le Pen ou Mélanchon au 1er tour tellement vos beaux discours sont représentatifs de l’inutilité d’un centre sous la 5è république.

    Continuez… continuez… à vous enterrer.

  18. NiNi dit :

    Plutôt Le Pen… si si…

  19. Le Curieux dit :

    @ Scoop
    Merci d’avoir montré votre vrai visage. Maintenant je comprends mieux.
    Je suis volontier séduit par les idées du « Centre » le vrai !
    Par contre si pour vous le centre va jusqu’a Melanchon, nous n’avons plus rien à nous dire.
    Ce n’est pas surprenant : à force d’écouter BAYROU vous ne savez plus ou est la gauche et la droite.

  20. Scoop dit :

    @Le Curieux, comme vous le savez fort bien, je n’ai jamais écrit nulle part que pour moi le centre allait jusqu’à monsieur Mélenchon. Mais il est vrai que mon visage étant vrai, je ne perd pas du temps à salir des gens, quels que soient les opinions qu’ils défendent, surtout des personnes que je connais peu ou imparfaitement. Perdre ainsi du temps contre des personnes, seraient-elles des leaders d’opinion, empêche évidemment de faire une lecture correcte d’une situation. D’ailleurs je ne perds pas du temps, vous l’aurez peut-être remarqué à vous salir…
    J’aime bien monsieur Bayrou et j’aime bien monsieur Hollande, parce qu’ils sont centraux. Ils sont capables d’analyser les situations sans les subir complètement. François Bayrou l’a dit : il n’est pas centriste, il est central !

Faire une réponse