Le renouveau en Île-de-France est en marche : notre département doit l’accompagner !


Lors des élections régionales en Île-de-France, nos concitoyens ont exprimé une volonté claire de changement après 17 années de gouvernance régionale socialo-communiste et verte.

JFLHCD94Après trois mandats successifs de gauche, les Franciliens ont voulu ainsi tourner la page d’une gestion qui n’a pas su leur apporter des solutions à leurs problèmes quotidiens.

Ainsi, la majorité régionale de Gauche sortante n’a pas su résoudre les problèmes de transports de commun, notamment sur les lignes de RER. Pis encore, elle n’a pas su anticiper les nouveaux besoins de déplacement. Il a fallu que le Président de la République Nicolas SARKOZY intervienne en 2007 pour qu’un grand projet de transports en commun soit imaginé, le métro Grand Paris Express, alors que cette responsabilité relevait normalement de l’exécutif régional !

De même, malgré les grands discours de la Gauche en faveur d’un rééquilibrage économique en faveur des territoires de l’Est parisien, le constat aujourd’hui est que les emplois sont toujours situés principalement à l’Ouest. Cela signifie que la Région n’a pas suffisamment joué son rôle pour redonner plus de vitalité, de croissance et d’emplois dans l’Est parisien et donc dans le Val-de-Marne.

S’agissant du logement, la majorité régionale sortante a poussé à outrance sa politique de densification, avec le risque de créer de nouveaux ghettos, et a encouragé la fuite des classes moyennes du cœur de l’agglomération parisienne.

Après 17 ans, le bilan de la Gauche c’est aussi une dégradation des finances régionales et une gabegie de l’argent public dans bien des domaines.

En sortant victorieuse du second tour des élections régionales, la liste de la droite et du centre conduite par Valérie Pécresse exprime cette attente des Franciliens en faveur du renouveau et d’une bonne utilisation de l’argent public pour apporter des solutions concrètes aux problèmes rencontrés quotidiennement par les habitants d’Île-de-France et notamment du Val-de-Marne. Elle a indiqué avec force le soir de sa victoire : « Je serai la présidente de tous les Franciliens. Je n’oublierai aucun territoire ».

Pour notre part, nous apportons tout notre soutien au programme d’actions porté par Valérie Pécresse et son équipe pour redresser la situation dans la Région- Capitale. Beaucoup de propositions fortes qu’elle a portées pendant sa campagne sont celles que notre groupe défend depuis des mois :

• Mettre en œuvre un plan d’économies pour stopper la dérive des dépenses de fonctionnement et l’explosion de la dette et ainsi retrouver des marges de manœuvre financières qui permettront d’investir et d’apporter de vraies solutions aux problèmes des habitants.

• Garantir une offre diversifiée de logements pour répondre aux besoins de tous. Cela passe dans certains cas par la construction de logements sociaux, mais aussi, ce que la Gauche se refuse à faire, des logements intermédiaires pour les classes moyennes. Cela passe aussi par le soutien à l’accession sociale à la propriété avec pour objectif d’atteindre une vraie mixité sociale partout en Île-de-France et dans le Val-de-Marne.

• Mener une politique ambitieuse de développement économique, en particulier dans l’Est parisien, en lien étroit avec les entreprises pour créer de vrais emplois et non pas des emplois aidés financés par l’argent public et sans débouchés, comme on le fait trop souvent dans notre département.

Nous comptons donc sur le nouvel exécutif régional pour apporter des solutions concrètes au quotidien des Val-de-marnais en matière d’emploi, de formation, de transports, de logements et de cadre de vie. Pour que cela fonctionne, il y a une condition : que la majorité PCF-PS-EELV mette au placard toute forme d’idéologie et de sectarisme pour travailler de façon pragmatique et en bonne intelligence avec la nouvelle majorité régionale de la Région-Capitale. La situation économique et sociale dans laquelle se trouve notre pays, notre région et notre département l’exige et nos concitoyens ne supporteraient pas que des bisbilles politiciennes passent avant l’intérêt général.

Cette année 2016 laisse augurer de nouvelles perspectives de développement au niveau régional et nous restons plus que jamais mobilisés pour faire en sorte que notre département prenne toute sa place dans cette dynamique régionale renouvelée

Belle et heureuse année 2016 !

Olivier CAPITANIO, Jean-Daniel AMSLER, Karine BASTIER, Paul BAZIN, Laurence COULON, Richard DELL’AGNOLA, Chantal DURAND, Hervé GICQUEL, Emmanuel GILLES de la LONDE, Pierre-Jean GRAVELLE, Vincent JEANBRUN, Patricia KORCHEF-LAMBERT, Françoise LECOUFLE, Jean-François LE HEL
LOCO, Déborah MÜNZER, Marie-France PARRAIN, Marie-Christine SÉGUI, Julien WEIL, Métin YAVUZ

CD94completSource : tribune du groupe – Magazine du Val-de-Marne – Janvier 2016

Faire une réponse