Législatives : Plagnol était bien inéligible !!!

C’est fait, comme je l’avais dit durant la campagne, et en réponse à ma requête en annulation, le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision et vient d’annuler l’élection d’Henri Plagnol.

Le cas était pourtant simple et clair : L’article L0134 interdit à un député de prendre comme suppléant le remplaçant d’un Sénateur. Ce cas était clairement indiqué dans le guide du candidat, une jurisprudence existe mais là encore, ne voulant pas reconnaître son erreur et assumer, Henri Plagnol s’est obstiné.

Henri Plagnol a fait le choix de prendre Jacques Leroy (son adjoint aux finances), qui est déjà, en plus d’être conseiller général, le remplaçant de 2 sénateurs en étant premier suivant de liste UMP.

Il a menti aux électeurs pendant toute sa campagne en leur faisant croire qu’il n’était en aucun cas concerné par cette inéligibilité… Il est même allé jusqu’à faire croire qu’une décision du Conseil Constitutionnel avait été rendue ! Si certains avaient encore des doutes sur le fait que Plagnol est capable de mentir par intérêt personnel, ils en ont la preuve et par la plus haute juridiction de l’Etat : Le Conseil Constitutionnel !

Personne ne peut croire une seconde qu’il n’a pas continué sciemment alors qu’il aurait pu et du retirer sa candidature pour respecter nos institutions et ne pas faire reposer sur la collectivité le coût de ses erreurs personnelles. Mais dépenser l’argent public ne semble pas déranger Henri Plagnol si c’est pour y trouver un mandat avec les avantages qui vont avec.

J’ai fait partie des 7 personnes qui ont fait un recours contre cette élection car il me semble inadmissible d’agir ainsi. Au passage, comme vous pourrez le lire dans la décision du Conseil Constitutionnel ci-dessous, je suis également choqué qu’il choisisse pour se défendre dans cette affaire “personnelle” le cabinet d’avocat qui a le marché public de la ville… Curieux mélange des genres qui ne peut pas rassurer les citoyens que nous sommes sur la séparation des intérêts. Je dis cela sciemment pour ceux qui croiraient encore que la réaction des élus qui demandent sa démission soit juste une opération électorale.

J’espère qu’Henri Plagnol aura la décence de ne pas se représenter après avoir ainsi menti aux électeurs, car il ne peut vraiment pas dire qu’il ne savait pas, et en raison des dépenses importantes que son choix de maintenir sa candidature va engendrer.

Dans cette campagne, en plus d’avoir truqué des témoignages et des photos sur ses tracts, fait croire aux électeurs que François Fillon était venu le soutenir et qu’il allait siéger à l’UMP, il a aussi menti dans ses tracts et messages comme vous pouvez le lire ci-dessous…

———–

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL,

Vu 1°, la requête n° 2012-4565 présentée par MM. Jean-François LE HELLOCO, demeurant à Saint-Maur-des-Fossés, enregistrée le 21 juin 2012 au secrétariat général du Conseil constitutionnel et tendant à l’annulation des opérations électorales auxquelles il a été procédé les 10 et 17 juin 2012, dans la 1ère circonscription du Val-de-Marne pour la désignation d’un député à l’Assemblée nationale ;

Vu 2°, la requête n° 2012-4567 présentée pour M. Akli MELLOULI, demeurant à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne,) par la SELARL D4 avocats associés, avocat au barreau de Paris, enregistrée comme ci-dessus le 21 juin 2012 et tendant aux mêmes fins ;

Vu 3°, la requête n° 2012-4568 présentée par M. Kévin CORNET, demeurant à Paris, enregistrée comme ci-dessus le 22 juin 2012 et tendant aux mêmes fins ;

Vu 4°, la requête n° 2012-4574 présentée par Mme Ghislaine RAMON, demeurant à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), enregistrée comme ci-dessus le 25 juin 2012 et tendant aux mêmes fins ;

Vu 5°, la requête n° 2012-4575 présentée par M. François WACHS, demeurant à La Varenne-Saint-Hilaire (Val-de-Marne), enregistrée comme ci-dessus le 25 juin 2012 et tendant aux mêmes fins ;

Vu 6°, la requête n° 2012-4576 présentée par Mme Marie-Pierre DOUÇOT, demeurant à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), enregistrée comme ci-dessus le 25 juin 2012 et tendant aux mêmes fins ;

Vu 7°, la requête n° 2012-4577 présentée par Mme Anne-Lise FARKOA demeurant à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), enregistrée comme ci-dessus le 25 juin 2012 et tendant aux mêmes fins ;

Vu les observations présentées par le ministre de l’intérieur, enregistrées comme ci-dessus le 30 juillet 2012 ;

Vu les mémoires en défense, présentés pour M. Henri PLAGNOL, député, par la SELARL Cabanes Neveu associés et la SCP Carbonnier, Lamaze, Rasle et associés, avocats au barreau de Paris, enregistrés comme ci-dessus le 2 août 2012 ;

Vu le mémoire présenté pour M. PLAGNOL, député, par la SELARL Cabanes Neveu associés et par la SCP Carbonnier, Lamaze, Rasle et associés, avocats au barreau de Paris à l’appui de la question prioritaire de constitutionnalité enregistrés comme ci-dessus le 2 août 2012 ;

Vu le mémoire présenté pour M. MELLOULI, enregistré comme ci-dessus le 28 août 2012 ;

Vu les observations produites par le Premier ministre, enregistrées comme ci-dessus le 30 août 2012 ;

Vu les autres pièces produites et jointes aux dossiers ;

Vu la Constitution ;

Vu l’ordonnance n° 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

Vu l’ordonnance n° 58-998 du 24 octobre 1958 portant loi organique relative aux conditions d’éligibilité et aux incompatibilités parlementaires ;

Vu l’ordonnance n° 59-224 du 4 février 1959 complétant et modifiant l’ordonnance n° 58-998 du 24 octobre 1958 portant loi organique relative aux conditions d’éligibilité et aux incompatibilités parlementaires ;

Vu la loi organique n° 85-689 du 10 juillet 1985 relative à l’élection des députés des territoires d’outre-mer, de la collectivité territoriale de Mayotte et de la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon, et la décision du Conseil constitutionnel n° 85-194 DC du même jour ;

Vu le décret n° 64-1086 du 27 octobre 1964 portant révision du code électoral ;

Vu le code électoral ;

Vu le règlement applicable à la procédure suivie devant le Conseil constitutionnel pour le contentieux de l’élection des députés et des sénateurs ;

Me Christophe Cabanes et Me Jérôme Grand D’Esnon pour M. PLAGNOL, Me Florian Mokhtar pour M. MELLOULI ayant été entendus lors de l’audience du 9 octobre 2012 ;

Le rapporteur ayant été entendu ;

1. Considérant que les requêtes susvisées sont dirigées contre la même élection ; qu’il y a lieu de les joindre pour statuer par une seule décision ;
2. Considérant qu’à l’appui de leurs requêtes dirigées contre les opérations électorales organisées les 10 et 17 juin 2012 dans la première circonscription du Val-de-Marne, les requérants soutiennent que M. Jacques LEROY, suppléant de M. Henri PLAGNOL, a la qualité de remplaçant d’un sénateur et était, par suite, inéligible, en application des dispositions de l’article L.O. 134 du code électoral ; que M. PLAGNOL soutient en défense que cet article porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit ;

– SUR LA QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITÉ :

3. Considérant qu’aux termes de l’article L.O. 134 du code électoral : « Un député, un sénateur ou le remplaçant d’un membre d’une assemblée parlementaire ne peut être remplaçant d’un candidat à l’Assemblée nationale » ;

4. Considérant que, selon l’auteur de la question prioritaire de constitutionnalité, ces dispositions méconnaissent l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 en ce qu’elles portent une atteinte disproportionnée au droit d’éligibilité et au principe d’égalité devant la loi ;

5. Considérant que les dispositions de l’article L.O. 134 du code électoral sont issues de l’article 6 de l’ordonnance du 24 octobre 1958 susvisée, dans la rédaction que lui a donnée l’article 1er de l’ordonnance du 4 février 1959 susvisée ; que ces dispositions ont été codifiées par le décret du 27 octobre 1964 susvisé ; qu’aux termes de l’article 5 de la loi organique du 10 juillet 1985 susvisée, ont « force de loi » les dispositions de l’ordonnance du 24 octobre 1958 « contenues dans le code électoral (partie législative) telles que modifiées et complétées par les textes subséquents » ; que le Conseil constitutionnel a déclaré la loi organique du 10 juillet 1985 conforme à la Constitution au considérant 25 et à l’article premier de sa décision du 10 juillet 1985 susvisée ;

6. Considérant que les dispositions contestées ont été déclarées conformes à la Constitution dans les motifs et le dispositif d’une décision du Conseil constitutionnel ; qu’en l’absence de changement des circonstances, il n’y a pas lieu, pour le Conseil constitutionnel, d’examiner la question prioritaire de constitutionnalité susvisée ;

– SUR L’APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L’ARTICLE L.O. 134 DU CODE ÉLECTORAL :

7. Considérant que M. LEROY figurait sur une liste de candidats aux élections sénatoriales qui se sont déroulées dans le département du Val-de-Marne le 25 septembre 2011, immédiatement après Mme Catherine PROCACCIA, candidate proclamée élue ; qu’en application des dispositions de l’article L.O. 320 du code électoral, M. LEROY avait ainsi la qualité de remplaçant d’un sénateur au sens de l’article L.O. 134 du même code ; qu’il ne pouvait, par suite, être remplaçant de M. PLAGNOL, candidat dans la 1ère circonscription du Val-de-Marne lors des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 ;

8. Considérant que, selon l’article L.O. 189 du code électoral, le Conseil constitutionnel « statue sur la régularité de l’élection tant du titulaire que du remplaçant » ; qu’il y a lieu, en raison de l’inéligibilité de M. LEROY, d’annuler l’élection de M. PLAGNOL ; que la présente décision n’implique pas, en revanche, que M. MELLOULI soit proclamé élu,

D É C I D E :

Article 1er.- Il n’y a pas lieu pour le Conseil constitutionnel de statuer sur la question prioritaire de constitutionnalité présentée par M. Henri PLAGNOL.

Article 2.- Les opérations électorales auxquelles il a été procédé les 10 et 17 juin 2012 dans la 1ère circonscription du Val-de-Marne sont annulées.

Article 3.- Les conclusions de la requête de M. Akli MELLOULI tendant à ce que celui-ci soit proclamé élu sont rejetées.

Article 4.- La présente décision sera notifiée au président de l’Assemblée nationale et publiée au Journal officiel de la République française.

Délibéré par le Conseil constitutionnel dans sa séance du 18 octobre 2012, où siégeaient : M. Jean-Louis DEBRÉ, Président, M. Jacques BARROT, Mme Claire BAZY MALAURIE, MM. Guy CANIVET, Michel CHARASSE, Renaud DENOIX de SAINT MARC, Mme Jacqueline de GUILLENCHMIDT, MM. Hubert HAENEL et Pierre STEINMETZ.

 

 

91 comments on “Législatives : Plagnol était bien inéligible !!!

  • marianne , Direct link to comment

    enfin quand même. si apres une bien naturelle gourmandise pour ce mini mini tsunami. quelques initiés se sont defoules. vous oubliez un peu vite que les st mauriens ont un certain niveau culturel, une faculte d analyse et se deplacent beaucoup dans les reunions. avant tout ils sont fiers d etre dans une ville qui a enfin rehabilite les ecoles. crees des places de crêches. defendu la ville dans des contextes regionaux. departementaux et surtout nationaux. n oubliez pas qu aujourd hui tout est lié. moi aussi je connais des employes municipaux et jamais ils n ont eu autant de formations et d encouragements. au jourd hui je sens à travers les commentaires souvent très pertinents des personnes qui s expriment sur votre blog. une attitude quand meme perplexe sur ce petit coup d etat mal fagoté à un an des elections.
    m beaumont. l ancien maire avais lui aussi connu un tel evenrment mais a l epoque il n y avait pas les blogs les mails et les portables et il avais rappele les elus a leur devoirs et finalement s etait resye un petit moeurtre entre amis. aujourdhui on se monte la tete tres vite et vous qui etes dans la communication en profitez un peu. merci quand meme pour la liberte de parole que vous laissez mais cela genère quant meme une responsabilite. vous jouez les apprentis sorciers.

  • Jean-François Le Helloco , Direct link to comment

    @ Marianne : Il ne s’agit pas d’un “mini tsunami”, il s’agit d’un maire qui n’a plus de majorité et dont la majorité absolue de sa propre majorité et du conseil municipal demande la démission. L’honneur et la responsabilité devraient l’amener à faire passer Saint-Maur avant sa propre petite carrière politique et à se soumettre au vote du conseil municipal qu’il l’a élu…
    C’est cela aussi la démocratie.
    Il est normal et moral de revenir devant ses électeurs… et pour un maire c’est le conseil municipal qui est l’organe de qui il titre ses délégations et son pouvoir.

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ jflh
    “au contraire je suis honnête”
    Si c’est vous qui le dites…Celà doit être vrai !

  • Scoop , Direct link to comment

    Henri Plagnol fut, depuis dix ans, un député godillot, nul, inutile. Il se comporte comme un charlatan, et il est un charlatan !
    Que ceux qui veulent le reconduire à tout prix où le soutiennent prennent leurs responsabilités.

  • Le Furet malin , Direct link to comment

    Apparemment, la mairie s’attaque aux heures supplémentaires des petites mains. Ne serait-il pas plus intelligent de faire un nettoyage des nombreux cadres A manager engagés à grand frais qui ne servent à rien. Je m’interroge que se passe t-il à la mairie de Saint-Maur.

  • la pie qui chante , Direct link to comment

    a furet malin

    S en prendre “aux petites mains” au profit de ceux qui ont fait main basse sur la ville n est pas nouveau ca fait 4 que cela dure.

    Les petites mains n’est a mes yeux en aucun cas péjoratif, ces petites mains pour la grande majorité contribuaient a rendre notre ville douce et agreable.

    C’est une bande d’irreponsables de surcroit incompetant qui a mis a sac toute une ville.

    Bravo HP Bravo Sylvain bravo Jacques

    Des cadors, des pointures.

  • la pie qui chante , Direct link to comment

    Cher curieux

    Ou vous etes naif ou vous etes complaisant
    le cabinet en question travaille pour la ville oui ou non?

    S’il faut vous faire un dessin……

    Rendez vous a l ‘evidence.

    Cela fait plusieurs années que l on essaie de vous expliquer que votre Poulain n ‘est pas fiable.
    Je vous dis aujourd hui que les révolutionnaires en culotte courte d aujourd hui, sont tout aussi peu dignes de confiance.“
    esperons que vous en rendiez compte ceci afin de vous épargner une nouvelle cruelle déception.

    Bien a vous cher curieux.

    Gagnez du temps soyez clairvoyant!

  • jfvc , Direct link to comment

    Démocratie=de profondis…ce sont les partis qui seuls décident,plus les électeurs et ce depuis 2008 quand le peuple français a majoritairement rejeté le traité de Lisbonne,Sarkosy décida de passer outre en faisant voter les partis….c’est une forfaiture.
    Et depuis ,pour garder le pouvoir ,certains élus locaux se croient même dispensés de respecter la loi….nous en savons quelque chose à 94100 St Maur ? Désormais tout citoyen serait dispensé de juger par lui même ……

  • Le Curieux , Direct link to comment

    Ce n’est pas depuis 2008 mais depuis 1958.
    Lire les articles 3 et 4 de la Constitution pour s’en convaincre.
    Désolé pour les anarchistes !

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ la pie qui chante
    J’ai écrit plus haut :
    “Encore une fois je me fiche de la réélection de tel ou tel (Maire sortant compris).”
    On ne peut être plus clair.
    Pour ce qui est de vos affirmations, gratuites pourl’heure, prenez vos responsabilités.
    Si vous avez connaissance d’un DELIT commis par un élu. Portez plaint, c’est votre devoir.
    Si les faits sont avérés vous aurez mon total soutien !
    C’est clair ?

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @ JFLH

    Devant la bienveillance affichée par chacun des élus, je me pose depuis le début une question que je pensais être naïve : “Comment se fait-il que chacun des élus de la majorité valide des actions avec lesquelles ils ne sont pas d’accord ?” Est-ce de facto que la majorité aie à voter dans le sens du maire ? Si oui, comment explique-t-on le fait qu’il y aie eu ce déraillage du 11 octobre, après quatre années de mandat ; et pourquoi les autres sujets à controverse n’ont-ils pas fait l’objet d’un refus voire d’une demande d’éclaircissements, au moins de la part de certains élus ?
    Qu’en est-il aussi du vote de ceux qui ne font pas partie de la majorité ; qui semble valider les points de l’OdJ, au même titre que ladite majorité, alors qu’ils font eux aussi étalage de décisions discutables ?
    Pour ma part, j’aurai cru que, dans un système de démocratie, chacun était libre de voter en toute liberté et que chacun était responsable de son vote.

  • sphinx , Direct link to comment

    @jflh : vous embêtez pas : au prochain CM TOUS les signataires votent contre chaque point de l’ODJ et on en parle plus ! Il ne tiendra pas jusqu’aux prochaines municipales. Par contre, il faut etre solidaire et que personne ne laisse tomber le mouvement

  • la pie qui chante , Direct link to comment

    le curieux
    si c ‘est le strict interet de st maur et de la qualite de vie des st mauriens qui vous anime, alors nous sommes d accord.

    Il me tarde quand meme de voir la strategie de communication de notre enarque.
    Pour celà il faut lui rendre justice il est plutot costaud.

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @ la pie qui chante
    Que voulez-vous que ce soit d’autre ?

  • goudron , Direct link to comment

    donc résumons

    l’opposition des clodong et l’autre groupe de gauche va voter OUI pour les points de l’ODJ alors que les autres vont voter NON

    C’est drole ca maman

  • la pie qui chante , Direct link to comment

    Cher goudron sans plume

    L’interet general doit guider le vote.
    Il ne me choque pas que des elus droite et ou gauche votent des projets qui vont dans le sens des interets des st mauriens. ( creation d une creche, refection d une ecole etc etc)
    parcequ une idée venant de tel ou tel est necessairement bonne ou mauvaise.
    La boutique doit continuer de tourner, il y a des employés qui doivent continuer a recevoir des instructions des cantines scolaires a alimenter etc etc.

    Et accessoirement des st mauriens a servir.
    Rappelons quand meme qu’élu est une mission que l on accepte en se présentant.

    Il ne s agit pas que de parader et de se voter des augmentations personnelles ou a ses proches collabo rateur.

    Le mirage Henri Plagnol est passé laissant sur le carreau ses ex admirateurs , ceci montre qu’entre la théorie Enarchique et la gestion quotidienne il y a une grande difference.

    On s apercoit egalement qu un député maire n apporte rien.

  • sphinx , Direct link to comment

    si JacquesL ne peut plus être son suppléant…. qui vas t’il choisir ? Il se murmure que c’est une des fameux 27….

  • NiNi , Direct link to comment

    Depuis plusieurs mois, je n’interviens plus que très ponctuellement sur ce blog et je tiens, à ce titre, à remercier en particulier goudron, véritable repoussoir dont toute la prose est à vomir.

    En effet, depuis plusieurs mois, je me suis rendu compte de l’inutilité de ce genre de blog (pardon JFLH…) qui n’est qu’un vecteur de communication de son webmaster, et qui n’est nullement représentatif, de la population St Maurienne en l’occurrence.

    Vous en êtes à vous demander qui va être le prochain suppléant de Plagnol ??? à “bavardouiller” quant aux prochaines stratégies de tel ou tel…. Mais bon sang… allez vous promener sur les bords de Marne… car vos quelques pseudos ne sont pas représentatifs des St Mauriens…
    Le Curieux / Santiago a bien du courage… ou du temps à perdre, ce que je n’ai pas.
    Bonsoir.

  • sphinx , Direct link to comment

    @NiNi : les rebelles de star wars n’étaient pas représentatifs de la population de l’univers et pourtant ils ont fini par l’emporter sur le coté obscur de la force…
    Il faut bien que la rébellion s’organise afin de libérer le peuple de saint maur aveuglé par le coté obscur de la force en place.

    Laissez-nous un peu nous “amuser” à réver….

  • sphinx , Direct link to comment

    Il parait que la nouvelle élection de décembre va nous couter UN DEMI MILLION d’euros

    http://pascaleluciani2012.fr/2012/10/un-demi-million-pour-re-voter-les-9-et-16-decembre-2012-merci-mr-plagnol/

    Reste que je ne vois pas trop comment elle a fait le calcul sachant que le remboursement maximal de 47,50% du plafond légal actualisé donne 34 584€, il faudrait une quinzaine de candidats à atteindre les 5% pour arriver au montant … ???

    Déjà que jfvc en compte 5 car il a “la suprise” alors 15…

  • Le Curieux , Direct link to comment

    @sphinx
    Non ! Il ne veut pas de candidat UMP contre notre Maire. Ce n’est pas exactement la même chose !

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @ JFLH

    A priori plus de six milliards de dollars de dépensés pour la campagne présidentielle américaine…
    Peut-être sauriez-vous nous donner un chiffre pour notre bricolage local… (?)

  • Pussy Riot , Direct link to comment

    @ LPP

    JFLH est visiblement très occupé, ces derniers jours :

    . pas le temps de nous dire qui du CM a démissionné ;
    . pas le temps de nous dire qui s’est fait retiré ses délégations ;
    . pas le temps de nous dire qui aurait été suppléant ;
    . (…)

    On va effectivement finir par penser que ce bellâtre de RiKi l’aura envoûté !
    (à ce propos : anniversaire de Dracula, aujourd’hui ! De Bram Stoker en tout cas)

    Pour répondre à votre question : et à croire PLB, les frasques de RiRi – Le Roy nous coûteront, cette fois-ci, la bagatelle de 309’000 € + 204 k€ pour la part qui “revient” à l’Etat. Chose que la plupart des saint-mauriens ne sauront jamais.

    http://pascaleluciani2012.fr/2012/10/un-demi-million-pour-re-voter-les-9-et-16-decembre-2012-merci-mr-plagnol/

  • Pussy Riot , Direct link to comment

    @ sphinx

    Désolée Madame, je n’avais pas vu votre post.
    Heureusement que j’ai écrit “à croire PLB” !

    Mais on va demander à Vincent B., hein !?

  • Black Thursday , Direct link to comment

    Il y a deux ans, j’ai lu un petit article de l’opposition à propos des Restos du coeur. L’article était à propos du resto le plus proche (Créteil) et sur les difficultés des St-mauriens pour s’y rendre.
    309 000 € , ça fait combien d’allers-retours en bus, MM. Plagnol et Leroy ?
    Vous n’avez pas honte quelque part ?
    On se voit à la messe ?

  • NiNi , Direct link to comment

    Juste une question.., c’est bien le 16 décembre qu’Henri Plagnol va être réélu député ? le 16 ?

  • BASILE , Direct link to comment

    @ Nini
    A moins que ce ne soit le 9/12 !
    J’ai parlé avec des membres du Front de Gauche : de toute façon ils ne voteront pas MELLOULI au 2e Tour.

  • jfvc , Direct link to comment

    c’est qui son(sa) suppléant(e),des fois qu’on revote au printemps ???? Ici , le facteur sonne toujours 2 fois, alors pourquoi pas 3 ?….

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    @ Basile

    Comme quoi, les histoires de partis politiques sont toute relative…

    L’abstention messieurs-dames, l’abstention… C’est là que se trouve tout l’enjeu.

  • jfvc , Direct link to comment

    Le 16 décembre est le 350e jour de l’année du calendrier grégorien, le 351e en cas d’année bissextile. Il reste 15 jours avant la fin de l’année.

    C’était généralement le 26e jour du mois de frimaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du pignon.

    ouf! à 2 lettres près et c’était le jour du PIGNOUF……

  • Le petit prince , Direct link to comment

    Si j’ai bien compris, la politique est différente du foot en ça qu’on y est aussi attentif à la sélection mais que par contre on se fout pas mal des matchs ?

  • Le petit prince , Direct link to comment

    @ jfvc

    A une lettre prêt, c’était “pigeon”.
    Qui dit mieux ?

  • NiNi , Direct link to comment

    @ jfvc.. quand vous écrivez “des fois qu’on revote au printemps ???? ”

    Parce que vous votez, vous ?

    ah oui.., mais c’est bien sûr.., cé ben vré ça…, vous votez blanc parce que vous êtes profondemment démocrate.

    Mort De Rire

  • Le petit prince , Direct link to comment

    A Saint-Maur, on est bien loin du panache d’un Stéphane Gatignon, maire de Sevran, avec sa grève de la faim ; non ?
    Vous imaginez l’effet qu’aurait eu une grève de la faim du CM, sur la population locale, voire nationale ? Ca aurait été autrement plus classe que les agissements incertains de nos élus ; vous ne trouvez pas.

    Qui reprendra une petite huître ?

    http://www.lefigaro.fr/politique/2012/11/09/01002-20121109ARTFIG00642-le-maire-de-sevran-en-greve-de-la-faim-devant-l-assemblee.php

  • NiNi , Direct link to comment

    Il travaille dans la pub Stéphane Gatignon ?

    Moi, j’imagine mal notre hôte, PLB et consorts faire une grève de la faim devant la Mairie…

    Mais des fois que… allez-y !!!

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    @ jfvc & LPP

    À une lettre près ça peut aussi donner “pognon”.

    Qu’est-ce qu’on gagne à ce jeu super top, jfvc ?

  • La Bonne Fée de l'Est , Direct link to comment

    PLB risque de perdre un os ; Kaspi risque l’infarctus ; Berrios d’avoir à changer sa garde-robe ; …
    Non, il faut trouver autre chose.
    Réchéflissons !

  • zebulon , Direct link to comment

    Chiche pour la charte ! et après il fera des exposés plus clairs en montrant comment même si la capacité d’autofinancement nette du capital emprunté s’est amélioré, cela reste une illusion puisque nous ne sommes même pas au niveau de Vitry-sur-seine, à des années-lumières de Courbevoie ou Versailles, et comme en plus il n’y a pas eu beaucoup d’investissements quand ceux-ci reprendront nos trois millions positifs repasseront en solde négatif suscitant une probable procédure d’alerte de la Préfecture….avec risque de placement sous tutelle…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *