Les enseignants de Saint Maur mobilisent contre la réforme Peillon

Les enseignants des écoles de Saint-Maur sont désormais eux-aussi mobilisés contre la réforme des rythmes scolaires proposée par Vincent Peillon. Certains d’entre-eux étaient d’ailleurs présents à la manifestation rue de Grenelle mercredi 23 janvier. Désormais la mobilisation est en route et je suis certain qu’elle sera soutenu par une majorité de parents tant cette réforme est inadaptée. Dès mardi soir, et encore ce matin, un texte a été distribué et/ou affiché devant les écoles à destination des parents.  

Je partage totalement leurs craintes et je soutiens leur action qui va dans le bon sens pour l’intérêt des enfants, j’ai déjà exprimé mon sentiment concernant cette réforme sur ce blog (lire l’article). Car oui, les enseignants aussi ont à coeur l’intérêt des enfants et pas simplement le ministre et les chronobiologistes ! Hier le premier ministre a annoncé le report d’un mois de la décision des communes d’accepter ou non la mise en oeuvre dès septembre 2013. Saint-Maur a dors et déjà annoncé que ce ne serait pas pour 2013 mais pour 2014.

J’espère que tous s’opposeront à cette réforme mal pensée. Voici le texte distribué ce matin devant l’école maternelle des Tilleuls, le même texte est diffusé dans les autres écoles.

Lettre ouverte aux parents de nos élèves

Nous, enseignants de l’école maternelle« Le Parc-Tilleuls » à Saint-Maur, tenons à vous faire savoir les raisons pour lesquelles nous demandons l’abandon de « la réforme » dite des rythmes scolaires que le gouvernement et le Ministre Vincent Peillon voudraient nous imposer à la rentrée prochaine par décret. Ce projet de décret n’a reçu, à ce jour, aucun avis favorable des organisations syndicales enseignantes et des associations de parents d’élèves au Conseil Supérieur de l’Education Nationale et au Comité Technique Ministériel des 8 et 11 janvier.

Quelles sont les conséquences de ce projet pour vos enfants et pour l’école publique?

Aucun élève ne sortirait de l’école avant 16h30, nous dit le Ministre! 

Les élèves auraient toujours 24h d’enseignement hebdomadaire mais devraient donc avoir un plus grand temps de présence dans l’enceinte de l’école, sans interruption de 8h30 à 16h30 pendant 4 jours (avec un temps péri-scolaire obligatoire), sans compter la garderie du soir jusqu’à 18h ou 19h et une demi-journée d’enseignement le mercredi matin, (qui pourrait se dérouler de 8h30 à 12h), avec cantine et garderie l’après-midi pour une partie importante des enfants. Est-ce répondre réellement à leurs rythmes ?

Plus de garderies collectives avec moins d’adultes pour les encadrer. 

Dans le cadre de cette réforme le Ministre Peillon vient d’annoncer que les normes jeunesse et sport seront modifiées (pour les moins de 6 ans, le taux d’encadrement passerait de 10 à 14 et pour les plus de 6 ans, ce taux passerait de 14 à 18). Ainsi il y aurait plus d’enfants par animateur pour les activités périscolaires.

A qui peut-on faire croire que venir à l’école 5 jours de suite sans coupure, avec plus d’activités collectives périscolaires dans des groupes où les enfants seraient plus nombreux par animateur, pourrait être moins fatigant pour vos enfants ? Par ailleurs, ce seraient les conditions de sécurité des enfants et les conditions de travail des animateurs qui ne seraient plus respectées !

Pour apprendre à l’école les élèves ont besoin d’être reposés et détendus (dans des classes allégées, mais ça c’est hors sujet nous dit-on … ) … La coupure du mercredi leur permet d’avoir d’autres activités au sein des conservatoires, des associations sportives (dont l’existence risque d’être remise en cause), de bénéficier, dans le cadre des centres de loisirs, d’activités ou de sorties périscolaires adaptées et/ou de bénéficier d’un rythme différent sur une journée de détente. Pourquoi vouloir leur supprimer?

Des projets Educatifs territoriaux différents d’une école à l’autre. La fin de l’égalité des droits ?

De plus, le projet ministériel de réforme des rythmes scolaires prévoit la mise en place d’un « Projet Educatif Territorial » dans chaque école. Les enseignants que nous sommes, seraient ainsi placés sous la responsabilité de la Mairie pour une partie de notre temps de service où nous devrions mettre en oeuvre ce projet local.

Ce ne serait plus l’école de la République avec l’égalité des droits des enfants devant l’instruction mais l’école des territoires. A terme, il n’y aurait plus vraiment de programmes nationaux, donnant droit à des diplômes nationaux, mais des projets locaux différents d’une école à l’autre, selon les« territoires» …

Nous sommes enseignants et nous ne pouvons accepter que les droits de nos élèves, vos enfants, dépendent de décisions prises localement générant injustices et inégalités. Nous estimons que cela peut être dangereux pour vos enfants et pour l’àvenir de l’Ecole publique républicaine. Défendre notre indépendance professionnelle et donc notre statut de fonctionnaire d’État, c’est en définitif, défendre le droit à l’instruction pour tous les enfants.

Par ailleurs cette « réforme », dont tout le monde reconnait qu’elle va générer de nouvelles charges très importantes aux communes se traduirait inévitablement par une hausse des impôts locaux (ou par la diminution, voire la suppression, de certains services publics) et l’augmentation des tarifs des activités périscolaires.

Cette réforme ne comporte aucune amélioration des conditions d’apprentissage et de réussite scolaire pour les élèves. De plus, si elle s’appliquait, elle ne pourrait que contribuer à dégrader les conditions de travail et d’emploi de tous les personnels qui travaillent aux côtés de vos enfants (enseignants comme animateurs, Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles, agents d’entretien).

 

lettre d’une enseignante en colère reçu par mail d’autres enseignants ça semble circuler je ne connais pas la source qui est anonyme mais ce qui est dit dedans est tellement vrai… qu’au lieu de juste la mettre en commentaire je l’ajoute en fin d’article. Je pense qu’elle reflète une grande partie de ce que pensent les enseignants.

Subject : Lettre d’une instit très en colère

Voici la lettre d’une instit très en colère…Je compte sur vous pour la transmettre au plus grand nombre : instits ou pas, et à préciser qu’il serait bien que tt le monde l’envoie aux syndicats, aux médias , aux mairies…

Cher Monsieur Peillon,

L’illettrisme ? C’est ma faute. Ma méthode de lecture était sans doute trop globale. Le décrochage scolaire ? C’est ma faute. Je ne suis pas capable d’intéresser mes élèves et rendre l’école attrayante. J’assume. La délinquance juvénile ? C’est ma faute.Je n’insiste pas suffisamment sur l’Instruction civique et morale. J’assume. L’obésité ? C’est ma faute. A cause du biscuit à la récré. J’assume. Les caries ? C’est ma faute. Je devrais fournir le matériel nécessaire à mes élèves afin qu’ils puissent se brosser les dents sur le temps de classe. J’assume. Théo a 12 ans et porte encore des baskets à scratch ? C’est ma faute. J’aurais dû lui apprendre à faire ses lacets. J’assume. Arthur s’est fait renverser par une voiture ? C’est ma faute. Je ne lui ai pas fait passer son permis piéton. J’assume. Zoé ne connait ni ses tables de multiplication, ni sa poésie, ni Jules César, ni Vercingétorix, ni les départements français, ni…. Encore ma faute.
J’aurais dû lui faire apprendre ses leçons pendant qu’elle se brossait les dents d’une main et nouait ses lacets de l’autre, avant de traverser la rue en courant pour éliminer les calories du biscuit que je l’avais forcée à ingurgiter à 10 heures !
Bref, j’assume tout. Même la crise économique. Il faut bien avouer que l’Etat me paie grassement pour finir mes journées à 16 h 30 et passer le plus clair de mon temps en vacances…. Et j’allais oublier la sécurité de l’emploi…

Alors vous avez raison, Monsieur le Ministre. Il est grand temps de réformer tout ça.Le changement, c’est maintenant ! Vous avez enfin dévoilé votre plan pour une grande Refondation de l’École. Grandiose ! Magnifique ! Courageux ! Audacieux !Mes collègues et moi-même sommes enfin investis d’une véritable mission d’intérêt général : supporter et soulager tous les maux de notre société. Alors, méprisez-nous, insultez-nous, frappez nous, instrumentalisez les familles au nom du bien être et de l’avenir de leurs enfants…
C’est tout ce que nous méritons ! En plus, la FCPE se gausse et certains de nos syndicats applaudissent. Franchement, vous auriez tort de vous en priver.
Toutefois, bien qu’irresponsable, paresseuse, incompétente et quelque peu limitée intellectuellement comparée aux cols blancs de la rue de Grenelle, j’ose vous dire, Monsieur le Ministre, que votre projet est une hérésie voire même une involution.

1) Bon nombre d’enseignants ne veulent pas de votre semaine de 4 jours et demi.
Quel salarié accepterait de travailler plus pour gagner moins ? Sarkozy en a rêvé, vous l’avez fait !
2) Vous brandissez l’étendard des rythmes de l’enfant. Il est en effet d’une logique implacable qu’ils seront moins fatigués en travaillant une demi-journée supplémentaire. Vous êtes le Ministre de l’Éducation nationale et vous ne vous adressez qu’aux enseignants. Pourquoi n’expliqueriez-vous pas à moult parents qu’il est déraisonnable de coucher son enfant à 23h ?…
3) La journée d’école écourtée, bonne idée ! Expliquez à nos concitoyens que leurs impôts vont financer l’accueil périscolaire (par ailleurs totalement inégalitaire sur le territoire) et que leurs frais de garde vont augmenter. Je suis sûre qu’ils apprécieront! Les maires qui doivent supporter le coût de votre réforme aussi !
4) Savez-vous que le mercredi est une journée de coupure nécessaire à la santé mentale des enseignants qui gèrent une trentaine d’enfants chaque jour ?! Ignorez-vous que nous consacrons déjà la majeure partie de notre mercredi à l’école (formation, corrections, préparations…) ? Savez-vous que beaucoup de parents apprécient de travailler à 80 % pour passer le mercredi avec leurs enfants ? Ah oui ! Suis-je bête ! C’est vrai qu’ils sont mieux à l’école que chez eux …
5) Pensez-vous sérieusement qu’en supprimant les devoirs vous lutterez contre les inégalités sociales ? Venez dans nos classes et montrez-nous comment faire apprendre une leçon à 30 élèves en même temps ! Les parents investis continueront le suivi de leur enfant à la maison. Pour les autres, vous cautionnez leur manque d’intérêt pour l’école et les encouragez à se déresponsabiliser encore un peu plus. Les enseignants ne sont pas omnipotents et ne pourront jamais se substituer aux familles !
Leur faire croire le contraire est un mensonge éhonté et dangereux ! Dans notre métier,le temps consacré à l’éducation tend déjà à prendre le pas sur celui consacré à l’instruction (tant pis pour l’orthographe, Vercingétorix et Jules César !). Il est donc grand temps de redéfinir les missions de chacun !
6) Après les MDPH, les PPRE, les PPMS, les DUERP nouvelle révolution : vous tentez de nous enfumer avec vos PET ! Jamais un sigle n’aura aussi bien porté son nom !
7) Et les enfants dans tout ça ? On continue de les asphyxier sous le poids de programmes surchargés et inadaptés. A quand un vrai retour aux fondamentaux ?
On continue de les accabler sous le poids d’évaluations toujours plus normatives et dévorantes.
Quand va-t-on leur rendre le temps d’apprendre ?
On continue le bricolage avec les élèves en difficulté. Quid des RASED dans votre réforme.
A quand une véritable égalité sur le territoire des prises en charge en orthophonie, psychomotricité, psychothérapie…. ? (jusqu’à un an d’attente dans le Cher !) On continue d’intégrer les enfants handicapés dans des classes surchargées avec, dans le meilleur des cas, la présence d’AVS sous- payés, plein de bonne volonté mais pas formés ! La négligence confine parfois à la maltraitance !
Et les collégiens qui décrochent ?
On continue de briser des talents sous prétexte qu’on a raté sa vie si on ne finit pas col blanc ?
Pas de manuels, pas de pâtissiers, pas de boulangers, pas de plombiers… Au nom de l’égalité, tous bacheliers !
Et tant pis pour ceux qui craquent avant : ils ne pourront plus être orientés à temps !
Je pourrais continuer ainsi bien longtemps. Vous l’aurez compris, Monsieur le Ministre, il va falloir réviser votre copie !
Les enseignants ne sont pas hostiles à toute réforme. Au contraire, nous voulons redresser notre école.
La refondation doit se faire avec nous. Nous sommes les premiers acteurs du système éducatif.
Qui peut prétendre mieux le connaître que nous ? Nous débordons d’idées, de suggestions alors écoutez-nous !
Je n’appartiens plus à aucun syndicat, je ne suis membre d’aucun parti politique, mes propos ne feront sans doute pas l’unanimité, c’est pourquoi je vous invite à consulter le blog du collectif des Dindons.
Vous constaterez alors qu’il y a au moins deux points sur lesquels nous sommes tous d’accord: votre projet en l’état actuel des choses est inacceptable (aussi bien pour les élèves que leurs enseignants) et nous ne nous laisserons pas déplumer !

J’appelle maintenant les deux premiers syndicats enseignants de France à ne plus rester sourds aux glouglous de leur base.
J’appelle tous les enseignants dépités, découragés, résignés à rester en colère.
J’appelle tous les parents qui veulent pour leurs enfants une école publique, républicaine et laïque digne de ce nom à nous rejoindre.

J’appelle tous les maires de France qui refusent d’assumer le poids de cette réforme à faire entendre leur voix.

J’appelle tous ceux qui se considèrent comme les dindons de cette farce à la mobilisation !

Soyons la nouvelle grippe aviaire de cet hiver !

110 comments on “Les enseignants de Saint Maur mobilisent contre la réforme Peillon

  • adam de ville , Direct link to comment

    Conversation sans interets rien àvoir avec le sujet !!
    C ,est navrant pour des gens qui se pensent plus intelligent que les autres!!

  • denau , Direct link to comment

    Pourquoi ne pas revenir à l’ancien système avec les cours du samedi matin, qui permettait une semaine plus équilibrée pour les enfants et pour les parents ?

  • jfvc , Direct link to comment

    mairie Saint Maur 94100 cherche 500 gilets pare-balles pour protéger son personnel municipal,faire offre au maire……………..

  • Delphine , Direct link to comment

    Ahah j’avais loupé ce magnifique point Godwin 😀 Magique.
    Pis « je suis pas raciste j’en connais des arabes ». Oh mon dieu merci, tant de clichés dans un seul post c’est tout simplement Noël. Morano n’aurait pas fait mieux.

  • NiNa , Direct link to comment

    Bravo.
    Une femme qui trouve enfin son point G, ça doit être magnifique.., magique.

  • Avocat , Direct link to comment

    Un bon sujet – Nous apprenons aujourd’hui un fait intéressant : Il y a beaucoup plus de suffrages exprimés lors des votes à l’Assemblée Nationale, que de participants aux votes.
    http://lelab.europe1.fr/t/triche-a-l-assemblee-l-ump-demande-encore-l-arbitrage-video-7394

    Soit on cautionne et finalement on se fiche des lois (ce qui compte est d’être élu, ensuite on fait ce qu’on veut), soit on demande la publication de la liste des tricheurs auxquels on remettra en récompense une exclusion temporaire.

    Un article M. Le Helloco ?

  • jfvc , Direct link to comment

    en attendant que JFLH fasse un article sur le mariage pour tous,pour nous faire patienter, SI SANTIAGO nous refaisait son sketch sur le plein d’essence ?…..Pas bonne, cette idée ?

  • Le Curieux , Direct link to comment

    jflh ne peut faire un article sur un prétendu débat actuel sur le « Mariage pour tous » pour la simple raison qu’il n’y a rien à débattre sur ce thème étant donné que le « Mariage pour tous » sans distinction de religion, nationalité, origine ethnique ou autre est déjà une réalité depuis 1789 !
    Le « Code Napoléon » l’a en outre formalisé.
    D’autre part, je partage l’avis d’un Délégué de la CGT qui trouvait surréaliste que les Députés siégent jour et nuit pour décider s’il faudra dire « Madame Papa » ou « Monsieur Maman » dans un pays qui compte plus de trois millions de chômeurs.
    Bien sur, pendant ce temps, Montebourg s’agite…mais quand même !
    Cela dit, chaque Gouvernement fixe les priorités qu’il souhaite !
    Quant aux exemples didactiques que j’ai utilisé pour expliquer sous le pseudo de SANTIAGO le fonctionnement des crédits toxiques, libre à chacun de les avoir lus ou non.
    Il y en a même un ou deux qui les ont lus et n’on rien compris !
    Ceci explique leur silence pathétique sur le sujet entrecoupé de quelques rares inepties.
    Espérons que pendant ce temps les élus municipaux actuels travaillent dure pour endiguer les risques gigantesques hérités de l’ancienne équipe !
    Souhaitons aussi que les hausses limitées de la part municipale dans les impôts locaux permettent cependant une neutralisation suffisante du risque, sinon… ! Gare aux feuilles d’impôts voire à une mise sous tutelle qui engendreraient dés hausses encore plus conséquentes !
    Maintenant, si certains, qui n’ont jamais rien compris ni produit aucun commentaire sensé sur le sujet, pensent qu’il suffit de s’exclamer « LAMENTABLE » et d’écrire des inepties…Libre à eux !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *