Lisons entre les lignes…

Comme certains d’entre-vous, je viens de recevoir dans ma boîte à lettre un tract de Jacques Leroy qui annonce sa candidature aux prochaines municipales.

Il est actuellement dans la situation compliquée du premier adjoint qui soutient totalement la politique du maire en conseil municipal, de l’adjoint aux finances qui a présenté le budget qui a été rejeté par la très grande majorité des élus de droite comme de gauche et de celui qui, ayant été candidat à presque toutes les élections sauf quelques unes comme les présidentielles, veut désormais incarner une sorte d’avenir et de changement et se voit maire… Pas évident.

Politiquement ce n’est pas plus simple non plus car il a demandé l’investiture UMP qui lui a été refusée à l’unanimité tant départementale que nationale au profit de Sylvain Berrios. Il se lance donc seul en tant que dissident.

En lisant ce tract, je ne sais pas pourquoi, j’ai eu comme l’impression que certaines phrases manquaient pour le rendre plus proche de la réalité… Alors je les ai rajoutées en bleu dans le texte qui suit.

Le texte en noir étant le texte exact, sans modification ou omission proposé par Jacques Leroy dans son document.

Lisons donc ensemble entre les lignes politiques…

“Chers Habitants de Saint-Maur,

Aux prochaines élections municipales, je serai (une nouvelle fois) candidat à vos suffrages à la tête d’une liste de renouveau (et je n’ai pas le choix car presque tous les élus ont refusé de me suivre) et je présenterai un projet dynamique pour le bien-vivre des Saint-Mauriens (tout en étant actuellement un des principaux soutiens du fonctionnement municipal actuel).

J’ai été conduit à prendre cette décision parce qu’il faut ramener le calme et pacifier notre ville (et surtout car Henri Plagnol n’a manifestement pas prévu de me laisser la place pour 2014). Des turbulences municipales s’étalent à Saint-Maur depuis le mois d’octobre. Elles ne sont pas favorables à une bonne exécution du mandat que vous aviez confié à la municipalité pour six ans. Le maire n’a plus de majorité (et moi pas plus que lui), il n’a pas été en mesure de faire adopter le budget pour 2013 (que j’ai présenté et que je n’ai pas pu faire adopter non plus). L’élection législative partielle de décembre (due au fait que j’étais inéligible comme suppléant) a sanctionné l’échec de son rôle d’animateur de l’équipe municipale (et le mien également en tant que son ancien suppléant et président du comité de soutien).

Pour ma part, en dépit des agitations et démissions des uns et des autres, (je vous rassure je n’ai pas démissionné, j’ai conservé mon bureau, mon indemnité, ma voiture de fonction et ma collaboratrice), j’assure dans des conditions difficiles une grande partie du travail (au prix de signatures nombreuses et parfois étranges comme ce permis de construire de la piscine caneton dont les plans ne sont pas cohérents entre-eux, mais ce n’est pas si grave, de toute façon le projet est désormais annulé).

– Chargé des finances depuis 5 ans, je suis parvenu à contenir la dette, à la renégocier et à sécuriser une part importante des “emprunts toxiques” découverts en 2008. (Enfin plutôt été 2009, car au printemps 2009 je disais officiellement que la ville n’avait aucun “emprunt toxique” et qu’il n’y avait pas de risque que les taux explosent. J’ai d’ailleurs commencé en 2008, avec Henri Plagnol, par augmenter le nombre des emprunts toxiques comme l’a dit la Chambre Régionale des Comptes)

– Chargé de l’urbanisme depuis le mois d’octobre, je prépare un plan de sauvetage de la Zone des Facultés. (car je viens de mettre en danger le projet en ajoutant des constructions nouvelles, non prévues dans l’aménagement initial et qui en déséquilibrent le montage financier ). J’ai fait voter à l’unanimité en avril (oui, quand je présente une délibération qui est votée c’est grâce à moi, quand je la présente et qu’elle n’est pas votée, comme le budget, je dis que c’est la faute du maire c’est plus simple) l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme qui définira les perspectives d’évolution dans la sauvegarde de notre ville-villages (cette phrase ne veut pas dire grand chose mais le maire la dit aussi souvent et cela fait son effet).

Depuis de nombreuses années, je vis avec ma famille à saint-Maur où j’exerce mon activité de chef d’entreprise, ce qui me met en prise directe avec les responsabilités et les soucis des Saint-Mauriens, (ce qui ne m’a pas empêché de vouloir augmenter cette année la taxe des petits commerçants de 23 % ou d’avoir augmenté les impôts des habitants tous les ans). D’autre part, j’ai le goût et l’expérience de l’animation d’une équipe pour un travail collectif (évidemment le fait que presque tous les élus soient partis avec un autre ne donne pas un bon exemple de mes capacités…).

Je connais personnellement beaucoup d’entre vous, je connais nos affaires municipales (car j’ai été adjoint de Jean-Louis Beaumont jusque 2001, ensuite, après avoir tout voté, je me suis présenté contre lui et contre Henri Plagnol, mais comme j’ai perdu je me suis associé avec Henri Plagnol pour être élu en 2008 et devenir premier adjoint, député suppléant, rester conseiller général et j’espérais aussi être sénateur mais là j’ai raté. Et aujourd’hui je repars contre tout le monde avant qu’il ne soit trop tard), je suis pret à m’y consacrer pleinement et avec enthousiasme (Car depuis 1998, je suis candidat à presque toutes les élections alors si je suis enfin élu je vous promet d’en profiter à fond, à moins que je ne retente les sénatoriales). Compte tenu de l’expérience malheureuse que nous venons de vivre (vous noterez que c’est assez rare qu’un élu résume ainsi son propre mandat de premier adjoint et celui du maire qu’il soutient encore aujourd’hui, à croire que ceux qui ont quitté l’équipe et condamnent le bilan ont raison), je crois que vous voudrez élire dès 2014 un nouveau maire entièrement disponible pour gérer notre ville (cela ne veut pas dire que je ne cumulerai pas, comme aujourd’hui, les fonctions et les indemnités, mais ça sonne dans l’air du temps, d’autant que je peux encore devenir sénateur à tout moment...).

Avec la jeune génération (je lance un appel aux jeunes pour diminuer la moyenne d’âge de ma liste), avec les militants associatifs et avec vous tous (si le message n’est pas assez clair je manque de monde), nous relèverons les défis des contraintes étatiques (contre lesquelles je n’ai pas préparé la ville dans mes budgets successifs), de la fiscalité (que j’ai augmentée depuis le début), de la politique du logement, du cadre de vie, du patrimoine, des équipements, de la solidarité et aussi celui de l’intercommunalité.

Je souhaite votre participation et votre confiance (je manque de monde je le redis). A ce titre nous avons créé l’association “SAINT MAUR D’ABORD(nom qui n’est pas sans rappeler le célèbre “les français d’abord” du FN) et installé au 7 bis avenue Foch un lieu de débat ouvert à tous. Nous vous y attendons (allez soyez sympa, venez, la permanence est très grande et dure à chauffer…).

Croyez à mes sentiments dévoués.

Allons de l’avant pour notre ville (oubliez mon passé, croyez en mon avenir ça m’arrangerait à présent)

———–

Ma petite remarque finale concernant le nom choisi pour cette association, mis en avant dans la fin du tract : comme pour les marques c’est bien de regarder l’antériorité… ou alors c’est un choix… après on peut aussi penser à “les copains d’abord” ou “moi d’abord” mais qui en politique n’est pas très flatteur comme image ou … “les femmes et les enfants d’abord” qui fait penser à un naufrage… Bref, je ne suis pas encore convaincu par le nom…

54 comments on “Lisons entre les lignes…

  • FauKon YaKa , Direct link to comment

    Scoop et les autres là qui passez votre temps ici à descendre ce blog. Certains d’entre vous semblent avoir pas mal de temps dans leur journée. Pourquoi ne le faites-vous pas ce fameux blog merveilleusement intégre, honnête et non-partisan?
    Quel plaisir avez-vous encore à venir lire ce qu’il y est écrit si c’est juste pour cracher votre fiel sans jamais être constructif?
    Vous n’êtes même plus au stade de la critique.
    je ne suis pas un fan absolu de JFLH mais au moins son blog est ouvert à tous. Après c’est son blog, pas celui de je ne sais quel truc officiel, donc je ne vois pas pourquoi il n’y posterait pas ce qu’il veut et de la façon dont il le souhaite.
    Mais bon, si vous trouvez que ça sent la merde et que vous restez quand même, tout est dit.

    Allez je ne faisais que passer, comme Blaise, le ciel est bleu, je repars!

  • Scoop , Direct link to comment

    Faukon YaKa : vous faites erreur nous ne passons pas notre temps pour certains d’entre-nous à descendre ce blog. Loin de là. Prenez donc le temps quand à vous de lire autre chose que le bout de votre nez.
    Quand à faire un site d’information locale. Il va sans dire qu’il doit être produit par des locaux tels que vous : des gens qui peuvent vérifier l’information qu’ils fournissent.

  • astéroïde , Direct link to comment

    Il est où jflh ?
    Dans la fosse et il a du mal à respirer !
    Un peu d’air frais lui ferait du bien.

    Aller saute le kiki délégué à l’animal en ville et n’oublie ton petit sac.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *