Plagnol : ce sont ses colistiers qui en parlent le mieux

On me reproche souvent de dire du mal d’Henri Plagnol sur ce blog, alors, puisqu’il vient de refaire sa liste en regroupant une « équipe qui a tenu et tiendra ses engagements », je vais leur laisser la parole pour décrire le maire Henri Plagnol :

Philippe Vidoni, élu socialiste, confiancedésormais sur la liste d’Henri Plagnol, a écrit :

« – nous déplorons la faible implication du Maire dans la vie de la commune, nous condamnons le fait que d’opulentes campagnes de communication se substituent à une action courageuse, engagée sur le long terme, nous refusons la gestion politique des dossiers municipaux par des collaborateurs non élus. »

Un constat partagé par Valérie Chazette, Bernard Verneau et Annie Bigand qui ont également appelé Henri Plagnol à « se démettre de son mandat de maire et de ne pas bloquer plus longtemps le fonctionnement de la ville. »

3 des 4 élus aux premières places de la liste d’Henri Plagnol au premier tour ont demandé sa démission en cours de mandat ! Que vont-ils faire demain ?

Jacques Leroy, qui est revenu dans le rang, comme programmé dans la stratégie de présenter 2 listes au premier tour pour se rassembler au second, a tout de même qualifié Henri Plagnol de « démonétisé » dans l’Express. Dans une lettre aux militants UMP, avant qu’il ne soit suspendu de ce parti, il écrivait « Sa défaite et l’échec de son rôle d’animateur de l’équipe municipale ne lui permettent pas de reconduire une liste« . Il a également qualifié d' »expérience malheureuse » le mandat d’Henri Plagnol.

Plus fort encore, Pascale Luciani et Jacques Leroy ont rivalisé de superlatifs pour expliquer qu’Henri Plagnol est inéligible pour cette élection municipale :

« Or, un document de campagne, et là on fait référence au Code électoral ou au fameux guide du candidat qui, je vous le rappelle, pour les élections de 2014 est disponible tout comme l’était celui du député et des élections législatives. Donc, je vous invite à le relire si ça n’est déjà fait et vous y trouverez que depuis le ler mars 2013, pour les élections municipales de 2014, le Code électoral prohibe, le terme n’est pas de mon fait mais il est inscrit dans les textes, prohibe tout aide des collectivités à la campagne d’un candidat. En d’autres termes, si dans le document, dans l’ours, on lit qu’il a été édité par la collectivité territoriale, vous êtes de fait dans une situation extrêmement complexe au regard de la loi. Vous me direz que ce n’est pas la première fois mais là vous récidivez et ça pose question. Alors moi je l’ai analysé de la manière suivante. J’ai pensé que ça n’était ni un document de campagne, ni un document municipal et j’ai exprimé les raisons qui étaient les miennes pour l’analyser ainsi mais que c’était un acte testamentaire puisque vous faisiez un bilan de vos actions et que par là même vous ne comptiez pas vous représenter à ces futures élections municipales. Auquel cas, en effet, ce document n’est plus un document de campagne puisque dans ce cas-là il devrait, pour les raisons que j’ai évoquées, vous mettre de fait en situation d’inéligibilité. » Pascale Luciani-Boyer – 27 juin 2013

« Ce document, par conséquent, nous a vraiment laissés pantois dans la mesure où nous nous sommes demandé s’il n’y avait pas là une forme de suicide politique à commettre un document comme ça en pleine période préélectorale. » (J. Leroy – 27 juin 2013)

«Henri Plagnol s’est mis lui-même hors-jeu, empêtré par le problème juridicofinancier des 45000 exemplaires de son bilan-programme de 108 pages.» (J.Leroy)

Alors, que penser de ces élus qui courent pour aller sur la liste d’un candidat qu’ils savent « hors-jeu » ?

Ils savent que l’élection d’Henri Plagnol sera suivie d’une annulation, ils veulent des places, on ne parle plus de projet, d’ailleurs, quel projet ? Ni Plagnol, ni Leroy, ni Luciani n’ont présenté de vrai projet. Ils ont une ambition, mais personnelle, pas pour notre ville.

Dimanche prochain, chaque électeur aura un bulletin dans les mains. Il pourra choisir de remettre la destinée de notre ville à cette « équipe » sans projet commun, qui ne tiendra pas sur la durée, qui continuera de détruire notre ville de l’intérieur, qui continuera les marchés publics qui font la une des journaux,… Ou choisir d’élire un maire, une équipe et un projet en votant pour Sylvain Berrios.

Sylvain Berrios est le seul capable de gagner dimanche. Il est arrivé en tête dimanche dernier, chacun doit désormais prendre ses responsabilités.

 

Commentaires (6)

 

  1. pinkpanthere dit :

    Ok, les explications sont claires et vérifiables (vérifiées si on suit bien la campagne depuis le début). Comment expliquez vous le fait qu’HP soit si sûr de lui quant à sa victoire? Il fait bonne figure? `décidément le trio plagnol leroy luciani est un trio infernal. Cela créve les yeux que seuls leurs propres intérêts les préoccupent. J’espère que les st mauriens ne seront pas dupes dimanche prochain! Plagnol c’est la honte pour st maur. Stop au ridicule, avançons avec une équipe compétente!!

  2. Julien dit :

    C’est pourtant clair et en plus ce n’est pas nous qui le disons…

    Et puis Luciani en 2 traduit bien la fébrilité du maire sortant…

    Un triolisme plein d’échangisme à géomtrie variable qui ne peut s’expliquer que par l’opportunisme des personnes impliquées mais en aucun cas dans l’intérêt des saint-mauriens…

  3. seb dit :

    Pensez aussi aux agents communaux ,dont je fait parti ,qui subissent pas mal de choses !
    Demain il devrait se passer quelle que chose qui devrait montrer aux St Mauriens que tout n’est pas rose au niveau de la gestion et de l’efficacité des agents municipaux ,en espérant que cela sois le plus visible possible grâce a tout les medias qui peuvent exister !!!

  4. NiNa dit :

    C’est bizarre, ce blog est devenu un lieu de censure… et cela augure mal de la suite si vous veniez à arriver à vos fins…
    et bien, mon cher JFLH, dimanche je voterai pour la liste Clodong qui, malgré ses erreurs passées, me semble bien plus honnête que vous.
    Allez, « modérez » moi comme les autres…

  5. pinkpanthere dit :

    JE ne suis pas agent communal mais j’en vois régulièrement. Apparemment Plagnol n’est pas aimé par ses employés. Il les mépriserait. Mais il semble que la palme de la méchanceté et du tyranisme soit attribuée à son ancienne directrice de cabinet. Mme Chupin!!! Je crois savoir qu’elle tracte pour Plagnol, est ce à dire que si ce dernier passe, elle reviendra plus forte?

  6. GRAIN DE SEL dit :

    OUI SEB ! c’est malheureusement exact. Malheureusement nous avons la bouche baillonnée par un devoir de réserve et puis il y a toujours ceux qui diront « oh, les agents qui se plaignent ne sont pas forcément crédibles, ils sont influencés par des motifs personnels etc. » Nous seuls savons à quel point l’équipe de Sylvain Berrios est dans le vrai ! La plupart des employés de Mairie ont voté pour le Maire sortant, ils ont vraiment fait des concessions, ont accepté de se serrer la ceinture, pour « la dette », ils ont été patients sous les brimades, le climat de parano ambiante, de deshumanisation opérée par un Cabinet et direction du personnel qui ont montré pendant 6 ans qu’ils n’avaient aucune compétence pour fédérer une équipe derrière eux et diriger une Mairie. Espérons les Saint-Mauriens comprendront : Un bon programme et des agents reboustés, et leur ville retrouvera son dynamisme, un service au top leur sera assuré. Ce n’est pas de la politique, c’est du simple bon sens.

Faire une réponse