Une mairie bien vide…

Avant de commencer ce blog et les commentaires de la vie saint-maurienne qui vont aller avec, je tenais à revenir sur l’élection municipale et les jours qui ont suivi.

L’élection a été marquée par un vrai soulagement palpable dans la population. Je résume cela par une atmosphère de “libération de Paris”. On ressentait des soulagements tant du côtés des habitants que des employés municipaux qui voyaient s’effondrer un système qui avait désormais fait son temps.

Comme tous ces régimes qui disparaissent sous la pression populaire, le régime Thonus (car il faut l’appeler ainsi vu qu’il était bien le grand ordonnateur de la mairie) a fait ses cartons. Beaucoup de cartons, vraiment beaucoup de cartons… Tellement de cartons que plusieurs camions sont partis détruire loin les dossiers. Nous sommes tous arrivés dans des bureaux vides, étonnamment vides après tant d’année de dossiers. Pourtant on avait pas demandé à ce que la place soit nette, d’ailleurs pour demander il aurait fallu croiser quelqu’un et aucune passation n’a eu lieu. Je n’ai pas croisé Denis Constant que je remplace pour la délégation de l’enseignement ni Blaise Baudry-Roussel que je remplace pour les sports. Heureusement les services de la mairie étaient là avec une partie des archives pour permettre à la Mairie de fonctionner dès le premier jour de notre arrivée.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *