Désirs d’avenir… une buzz boulette

Désir d'avenir... Le web est un monde cruel… la boulette peut se payer cher et Ségolène vient de le tester avec violence.

Faire son site c’est une chose que tout le monde fait mais il reste des amateurs et des filous. Je me souviens des sites qui pendant la bulle internet valaient 1 million de francs dans certaines agences et 50 000 francs dans d’autres. On parle ici de 40 000 euros, qui auraient été facturés par la société du nouveau compagnon de la candidate malheureuse à la présidentielle.

Dans le cas présent, notre Ségolène, manifestement pas très au fait de l’Internet et du web 2.0 (alors qu’elle a joué la webitude pendant la campagne présidentielle) était toute fière de son nouveau site magnifique qui en fait était un pauvre site créé à la va-vite… Avec en plus des vidéos mal préparées et des liens qui plantent. Ajoutez le prix et vous avez tout pour démarrer une vraie belle net-boulette.

Le site initial a été moqué pour son côté Raelien…

Désir d'avenir

Ensuite tout est parti à toute vitesse…

Des sites pour fabriquer soi-même son site de Ségolène…

Désir d'avenir Générator

Des vidéos pastiches pour se moquer du site…

(lire les sous-titres qui sont détournés par rapport au vrai texte évidemment)

Même la presse s’en est fait l’écho… un tel buzz c’est rare !

Pour s’en sortir, Ségolène explique qu’elle a choisi ce fond, elle essaie de faire croire qu’elle aime le site initial mais a tout de même décidé de changer le fond d’écran chaque semaine (le premier est vraiment horrible aussi …). Dur de se sortir des soucis quand on est pris dans la toile on dirait.

Pour finir sur une note de détente, la star du web Ségolène en version image de synthèse.

Commentaires (1)

 

  1. Scoop-Saint-Maur dit :

    Je vous avoue que j’ai hurlé de rire en regardant le pastiche « Royal Führer ». Excellent.
    Pour en revenir au plan local, vous avez là un très beau modèle de site :
    http://www.saintmaurcentre.fr
    Affichage parfait avec Firefox. Cliquez et suivez les liens…
    L’amateurisme est partout. Regardez en matière de finances publiques dans quel état est désormais le pays !
    Vous parliez de boulettes ? Mais Ségolène, elle, n’engage qu’elle lorsqu’elle fait des pâtés.

Faire une réponse